Shakespeare et les modernes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1937 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La tempête de Shakespeare et Une tempête de Césaire.

Introduction :

A travers ce dossier nous tenterons d’étudier et surtout de mieux comprendre les réécritures modernes. Nous nous appuierons sur deux œuvres : La tempête de William Shakespeare et Une tempête d’Aimé Césaire.
Césaire, célèbre écrivain martiniquais s’oriente vers le théâtre en 1960, dix ans plus tard il écrira : « Unetempête » : mise en scène d’une histoire tragique de Caliban en trois actes au lieu de cinq chez Shakespeare, pièce qui se finit par l’échec de sa libération.
Le ton de cette réécriture est rempli d’une charge revendicative forte et on y trouve un langage très familier « antipoétique » contrairement à Shakespeare qui fait une véritable « œuvre d’art » en matière de langage. Cette pièce, commesouvent dans les réécritures pousse à faire « réagir » le spectateur.
Cependant on se pose la question de savoir pourquoi Aimé Césaire a-t-il décidé de réécrire la tempête de Shakespeare ? Celui-ci avait répondu à cette question : « J’ai essayé de démystifier la tempête. En relisant la pièce j’ai été frappé par le totalitarisme de Prospéro… je m’insurge lorsque l’on me dit que c’est l’homme dupardon, ce qui est essentiel chez lui c’est sa volonté de puissance… C’est le monde européen campé en du monde magique, du monde primitif ».
Le Noir, cet inconnu, cité par Roger Toumson et Simonne Henry-Valmore in Aimé Césaire, le nègre inconsolé, p. 239
En faite, Césaire revisite à travers « Une tempête » la relation du maître et du l’esclave.
Nous verrons dans un premier temps la structure dela pièce puis la présence des allusions Shakespearienne dans la pièce et pour finir un contexte historique différent.

I . La structure de la pièce :

La pièce « une tempête » de Césaire est composée de trois actes au lieu des cinq actes chez Shakespeare, Césaire à supprimé plusieurs éléments du coup on a une pièce plus courte et plus facile à mettre en scène.
Nous allons nous penchermaintenant sur les éléments de réécritures les similitudes et les innovations :

• Le titre :

C’est un point très important ici pourquoi Une tempête ? Comment peut-on expliquer le glissement entre l’article défini (la) et l’article indéfini (une) ? Peut-être est-ce une forme de modestie de Césaire envers Shakespeare car il ne faut pas oublié que ce dernier reste le plus célèbre dramaturge aumonde. Ou alors est-ce une manière de s’approprier sa propre œuvre ?

• La première page :

La note de Césaire je site Une tempête d’après « La tempête » de Shakespeare, adaptation pour un théâtre nègre. Cette dernière indication ne peut nous laisser indifférent, pourquoi Césaire la t-il ajoutée ? Ceci peut peut-être s’expliquer par le faite que Césaire mette en jeux le rapport du maîtreblanc et de l’esclave noir.

• Les notes sur les personnages :

Lorsqu’on commence à lire une pièce de théâtre on s’attarde sur la page destinée aux personnages, ici, dans la « une tempête » on est très surpris car Césaire ne prend pas la peine de réécrire le nom et le rôle des personnages déjà présent dans la pièce de Shakespeare, il se contente d’écrire : personnages : « ceux de Shakespeare ».Cela signifie t-il que pour lire sa pièce il faut avoir lu auparavant Shakespeare ?
Il ajoute également deux précisions tout à fait « surprenantes » la couleur de la peau de Caliban et d’Ariel. A partir de ces informations et d’une connaissance des « idéos » de l’auteur on imagine très bien ce que veut revendiquer l’auteur dans cette réécriture à savoir : l’identité raciale et les schémas del’aliénation coloniale.
Autre chose tout à fait surprenante, lors de la mise en scène, se sont les acteurs leurs rôles, la seule chose que l’auteur choisit c’est la tempête.

• Parallèle entre les personnages de Shakespeare et les personnages de Césaire.

- Caliban : Il est l’esclave de Prospéro, il est décrit comme un « indigène », comme un être négatif symbolisant la terre la violence et la...
tracking img