Sherlock holmes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Littérature Comparée.
TD 1

Conan Doyle, Sherlock Holmes.

1ère nouvelle : L’interprète grec.
2ème nouvelle : Un scandale en bohème.
Le statut héroïque de Sherlock Holmes : robotisé.
3ème nouvelle : Flamme d’argent.
Piéger le lecteur, sur une mauvaise voix afin qu’il ne trouve pas la solution.
4ème nouvelle : Le Ruban moucheté…
Le chien démoniaque…
Suppression du surnaturel.
5èmenouvelle : L’entrepreneur de …
6ème nouvelle : La maison vide.
Là où Conan Doyle doit expliquer pourquoi Holmes était censé être mort mais finalement ne l’est pas, et reviens après 3 années d’absence…

Importance de connaître le déroulement des nouvelles.
Film de 1976, « La solution à 7% ».
Holmes individu hyperactif, prenant de la cocaïne.
Film de 1988, « Elémentaire mon cher Lock ».
UneEtude en rouge.

Caractéristiques du roman policier, ce n’est pas une littérature bavarde.
Que d’éléments utiles à l’enquête.
Présentation sous une forme ludique, un jeu entre auteur et lecteurs.
Le crime n’est pas vu de manière exclusivement réaliste, mais plutôt comme un jeu, une mise en scène.
Le lecteur fait la course avec le héros, avec le romancier, afin de trouver la solution.L’écrivain est censé tout dire au lecteur.
Tout doit être dans le texte (théoriquement).
Style où tout ce qui nous est dit doit servir à quelque chose.
Le héros et le lecteur sont les éléments essentiels du récit britannique.
Récit policier basé sur le suspens.
Précisions qui ne servent pas à décrire les personnages comme dans les romans par exemple de Balzac, mais précisions servant à aller dansl’intrigue elle-même, à la mise en phase de l’histoire elle-même.
Conan Doyle raconte l’histoire, mais finalement, c’est Watson qui raconte cette histoire en flashback.
Complexité dans le récit.
Watson parle, mais rivalité entre lecteur et auteur, mais si l’on veut comparer le conteur, soit Doyle, soit Watson, deux personnages qui fonctionnent à des allures différentes.
Le récit policier sera un récitréussi si l’on découvre le bouquet final, réellement qu’à la fin du livre et non si l’on découvre le poteau rose avant.
Le fait que Holmes découvre les choses à retardement, est le point culminant pour Conan Doyle, car c’est ce qui lui permet de réussir à l’accomplissement de son roman, c’est-à-dire que l’on ne comprenne qu’aux dernières pages de son œuvre.
Sherlock Holmes brille un peu comme unhéros.
Watson apparaît un peu comme un complément scientifique, médecin.
Explication dans un roman policier toujours ultrasimple.
Informations + Idées à la traîne.
Dans le 3ème paragraphe, ça démarre en trombe, anti héroïque.
Le héros est toujours présenté sous le signe de la réussite, alors que par exemple pour Watson, aucunes remarques, aucunes médailles ou décorations, mais il ne lui estarrivé que des malheurs.
Conan Doyle donne toujours des exemples réalises, jamais d’exagérations.
Watson, personnage secondaire, anti héroïque, il ne brille pas et ne connait que des malheurs, tombe sur la mauvaise bataille et est blessé à l’épaule.
Conan Doyle met en place la mythologie du personnage « le pauvre Watson et sa fameuse blessure » lui donnant un passé, une histoire.
Aucunparcours héroïque, Watson n’est pas le héros.
Deux directions parallèles : parcours de Watson en Afghanistan, puis mise en place de la rencontre entre Watson et Holmes.
Conan Doyle met en place le futur partage du loyer entre Sherlock Holmes et Watson.
Dans le 5ème paragraphe, Watson est quelqu’un de curieux ainsi il suit un peu Sherlock Holmes, car il lui procure des sensations et des aventures queWatson, seul ou une fois marié, n’aurait jamais connu et semblait s’ennuyer.
Il tombe bien bas et retrouve un nouveau mode de vie en rencontrant Sherlock Holmes.
Pas d’aventure, rien ne sort de l’ordinaire dans la vie de Watson, il a une vie monotone bien qu’il soit médecin.
« Pauvre diable » au sujet de Watson.
Rencontre Holmes/Watson.
Conan Doyle n’aime pas le hasard dans un récit...
tracking img