Simmel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8384 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Manuscrit auteur, publié dans "Philippe Bernoux, Jean-Michel Servet (eds), La construction sociale de la confiance , (1997) 486"

1

CONFIANCE SOCIALE ET CONFIANCE PRIMORDIALE EN PARTANT DE GEORG SIMMEL André Tiran Centre A. et L. Walras PRÉSENTATION L’objet de ce texte est de proposer une grille d’analyse du phénomène de la confiance et d’attirer l’attention sur certains de ses facteursconstitutifs qui n’ont pas fait l’objet d’une véritable construction analytique. Dans un premier temps nous distinguerons confiance primordiale et confiance sociale et nous délimiterons le champ de la confiance sociale en utilisant l'apport de Georg Simmel. Dès la première page de Économie et société 1, Max Weber se réfère à Simmel (1858-1918). Simmel qui fût professeur à Strasbourg était très célèbrede son vivant. Il a ensuite été ignoré pendant de très longues années en France. Ceci s'explique principalement par l'hostilité que Durkheim a manifesté à son égard et par le fait que, comme pour Max Weber, les principes de sa sociologie sont incompatibles avec ceux du structuralisme et du "marxisme" des années 50 et 60. Pour Simmel la connaissance des phénomènes sociaux n'est possible qu'àpartir du moment où le sociologue organise le réel à l'aide de systèmes de catégories ou de modèles. En utilisant un autre vocabulaire Simmel exprime une idée proche de celle de Max Weber d'idéal-type. Celui-ci est une construction mentale qui permet d'interroger et d'interpréter la "réalité sociale. Simmel considère que l'on peut émettre des propositions qui nous donnent une connaissance du socialintemporelle, vérifiable, scientifique bien qu'elle ne se réfère à aucun contexte spatio-temporel déterminé. Pour Simmel la vie sociale implique une mise en forme par les acteurs eux-mêmes de la "'réalité sociale". Cette mise en forme de cette réalité n'est pas seulement le fait de l'observateur mais aussi de l'acteur. L'ouvrage de Simmel que nous utiliserons ici est celui de Secret et sociétéssecrètes2 que nous citerons tout au long de cet article. Dans une deuxième temps nous tenterons de délimiter ce qu’est la confiance sociale en précisant ce qu’elle n’est pas en particulier par rapport aux paradigmes classiques en sciences économiques. Dans un troisième temps nous tenterons de donner des éléments pour la construction d'une grille d'analyse de la confiance sociale à travers la définitionde critères permettant de conduire à une typologie des relations de confiance sociale. I LA CONFIANCE PRIMORDIALE3 La confiance primordiale est de l’ordre du religieux, du sacré, elle se réfère soit à la théologie ou à la psychanalyse. La foi en Dieu, l’estime de soi procèdent de la même conscience d’être un objet digne d’être aimé. Cette foi, ou cette estime de soi, peut s’incarner dans laréférence à des principes supérieurs ( valeur de l’acte créateur en art ou en science, conduite morale qui donne un sens à la vie individuelle par rapport à des valeurs qui prennent une sens transcendant). La confiance primordiale est fondatrice, elle institue un rapport fondamental entre l’individu et le monde par rapport auquel celui-ci va pouvoir déployer sa propre subjectivité. La confiance que Dieuaccorde au peuple élu, celui qu’il accorde aux croyant, celle que les parents accordent à l’enfant, génèrent la dette primitive qui ne peut jamais être compensée sauf
1Max WEBER, Économie et société, trad., E.Dampierre, Plon, Paris, 1971. 2G.SIMMEL, Secret et sociétés secrètes, Strasbourg, Circé, 1991 3Voir sur ce point dans cet ouvrage la contribution de Jacques Birouste

halshs-00117799,version 1 - 3 Dec 2006

: Les ressorts psychologiques de la confiance, ainsi que Jean-Michel Servet, Six hypothèses pour définir la confiance, document de travail N°168, Centre A. et L.Walras, ainsi que Paroles données, le lien de confiance, revue du MAUSS N°4, 1994, et toujours dans cet ouvrage : Jean-Marie Thiveaud, La Foi Publique. 4Voir sur ce point dans cet ouvrage la contribution de...
tracking img