Sous le soleil de satan – bernanos (pages 97-99)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sous le Soleil de Satan – Bernanos
(Pages 97-99)

Sous le Soleil de Satan a été écrit par Bernanos et publié en 1926. C’est le roman par lequel il se fait connaître au grand public. Il veut y dénoncer une époque devenue hideuse d’après lui : celle de l’après-guerre.
L’extrait étudié ici est au début de la « Première Partie : La Tentation du Désespoir. » Partie donc précédée du « Prologue :L’Histoire de Mouchette. », avec lequel elle est parallèle.
La Première Partie raconte les débuts du ministère sacerdotal de Donissan et est divisée en quatre sous-parties. Ici, le premier épisode est comme une scène d’exposition au théâtre : Deux ecclésiastiques discutent tout en présentant un troisième personnage, absent, qui s’avère être Donissan. Notre extrait débute à l’arrivée du vicaire,jusqu’à la fin du chapitre un.
Quelles sont les fonctions de cet extrait et comment y sont présentés les personnages et particulièrement celui de Donissan ?
Nous verrons d’abord l’utilité de ce passage, ensuite la relation de M. Menou-Segrais et de M. Demange et pour finir nous étudierons les paradoxes qui constituent Donissan.


Ce passage a plusieurs fonctions par rapport au déroulementde l’œuvre. D’abord, il permet d’introduire le personnage de Donissan, personnage principal du livre.
Il fait son entrée avec, comme au théâtre, une réplique courte et retentissante « Me voici Monsieur le Chanoine. » Il arrive par derrière, les personnages déjà présents ne le voient donc pas entrer. Le fait que tous deux se « retournèrent en même temps » nous prouve l’effet de surprise que levicaire a produit. Les deux hommes sont donc stupéfaits de cette arrivée, non pas parce qu’elle n’était pas prévue (puisque Donissan a été appelé par Menou-Segrais) mais parce qu’elle est rapide. Donissan se manifeste d’abord de façon auditive puis visuelle aux deux hommes. La surprise est de courte durée car s’en suit la description physique du vicaire, mais aussi émotionnelle par le regard que lejeune homme porte sur les autres personnages présents. Après une parole de M. Demange, Donissan se détourne et repart, là aussi, ne laissant entendre que le son de ses pas. Il disparaît à « l’œil » du lecteur par la phrase qui suit « Dehors, le cocher, transi de froid, faisait claquer son fouet. ». La présentation du personnage, ou du moins son entrée se fait donc en « boucle ». Il se faitconnaître par le son de sa voix, se fait reconnaître par son apparence physique pour, enfin, disparaître par un son, encore une fois : celui de ses pas. Donissan est donc présenté ici moins par une présence physique que par une présence psychique, presque mystique.
D’autre part, ce passage permet de montrer la hiérarchie, et plus encore les relations, au sein de la religion : d’abord avec ces deuxecclésiastiques discutant avant que Donissan n’apparaisse et reprenant leur conversation après sa disparition du passage. M. Menou-Segrais est un chanoine et M. Demange est un Abbé, tous deux faisant partie du même clergé. Il existe une hiérarchie entre eux, pourtant, si l’on ne se fit qu’au passage ici présenté, ils ne se côtoient pas comme deux hommes de religion mais comme deux amis.
Donissan, quantà lui, est à part : On peut très bien voir qu’il est « en dessous » des deux hommes. Il obéit à Menou-Segrais, en arrivant dès que ce dernier l’appelle : « Au soudain appel de Menou-Segrais » ligne 13. Ce qui nous amène à dire que Menou-Segrais et son vicaire s’opposent par leurs rôles au sein de la religion mais aussi par leurs apparences. Le chanoine est un homme âgé, présenté dans l’œuvre commecultivé, raffiné, tout à l’opposé de son vicaire. Par exemple, Donissan présente un visage « grossier » alors que Menou-Segrais a un « fin visage. » Pourtant, il a su discerner, derrière les maladresses, la timidité et le manque de confiance en soi de Donissan une véritable âme religieuse d’élite. Il est donc révélateur d’une vocation chez son vicaire mais n’en reste pas tout à fait opposé à...
tracking img