Sous l'orage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
REPUBLIQUE DU SENEGAL N°……………………………SDDR/DAG
REGION DE SAINT LOUIS
DEPARTEMENT DE DAGANA

COMPTE RENDU
Suite à la lettre 0722/MA/DA du 1er mars 2009, les différents acteurs de la campagne agricole se sont réunis à Dagana pour évaluer la campagne 2009/2010 et discuter sur les objectifs de celle de 2010-2011.

I. CULTURES D’HIVERNAGE.2.1 Mise en place facteurs de production
2.2.1 Les semences
Spéculations | Quantités en tonnes | Observations |
| 2009-2010 | 2010-2011 | Prévisions | |
Arachide | 6,250 | 46 | | |
Mil | 7,314 | 24 | | |
Niébé | 8,420 | 0 | | |
Mais | 2,000 | 31 | | |
Sorgho | | 2,000 | | |
| | | | |

2.2.2 Les engrais

2009/2010 | 2010/2011 |Observations |
Formule | Qté(T) | Formule | Qté(T) | |
6-20-10 | 30 | 6.10.10 | 3 | |
15-10-10 | 10 | 15.15.15 | 7 | |
| | UREE | 6410 | |
2.2 La situation pluviométrique

2.3 La situation phytosanitaire

2.4 Problèmes rencontrés

2.5 Les solutions préconisées

II. LES CULTURES IRRIGUEES
3.6 LE RIZ
3.7 LA TOMATE

III. L’HORTICULTURE4.8 L’OIGNON
4.9 LA PATATE
4.10 LE MANIOC

Intrants :
* Semences : 6, 250 tonnes pour ensemencer 125 ha soit environ 9 % des besoins. La surface emblavée est estimée à 1376 ha. La qualité de la semence est mauvaise.
* Engrais : 30 tonnes de 6-20-10, insignifiant par rapport à la superficie.
Déroulement de la campagne : Bon hivernage, bien réparti.Rendement : 484 kg/ha soit une production estimée à 666 tonnes.
Problèmes rencontrés :
* Niveau de fertilisation très faible.
* Insuffisance du produit pour la protection des meules.
* Pas de point de collecte officiel, le Département n’a pas bénéficié des subventions sur la commercialisation et comme d’habitude la production est écoulée sur les marchéshebdomadaires.
Proposition de solutions :
* Améliorer le niveau de subvention de l’engrais arachide et surtout les quantités allouées au Département.
* Créer des points de collecte officiels, une urgence réclamée par les producteurs.
Le Mil :
Intrants subventionnés :
* Semence : pas de mise en place cette campagne. 2438 ha sont semés avec dessemences personnelles.
* Engrais : 10 tonnes de 15-10-10.
Les rendements sont faibles : 112 kg/ha soit une production estimée à 274 tonnes par la DAPS :
Problèmes rencontrés :
Difficultés d’avoir de la semence de qualité, retard dans la mise en place de la culture ce qui a entrainé des rendements très faibles.
Solutions proposées :
* Continuer àapprovisionner les producteurs en semences de qualités,
* Améliorer la qualité des semences mise en place,
* Mise en place des semences avant les premières pluies,
* Améliorer le niveau de la fertilisation en subventionnant l’engrais sur le mil.
Le Maïs:
Semences reçues : 9 tonnes dont seul deux ont été acheminés à Bokhol, les 7 tonnes encore au magasin ; la semence est arrivée tardivement enplein hivernage.
Le Niébé:
Semences reçues : 15 tonnes dont 8,420 tonnes ont été utilisées, 287 ha sont emblavés avec des productions de 300 kg soit une production de 86 tonnes.
Problèmes rencontrés :
La qualité des semences reçues est décriée. Même si il ya accalmie cette année, la récurrence des attaques d’Amsacta Moloneyi entrave le développement de cette culture.
Solution pour 2010/2011 :* Mise en place des variétés très hâtives à semer dans la deuxième décade du mois d’août quand la pluviométrie sera bien installée.
* Mise en place de produit de traitement à temps et en quantité.

IV. Cultures irriguées :
Le Riz:
Campagne 2008/2009  = 37000 ha.
Campagne 2009/2010 = 25000 ha en hivernage.
Une régression observée sur les surfaces emblavées :
Causes : les...
tracking img