Strategie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 87 (21655 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ECAM — Institut Supérieur Industriel

S´bastien ROUSSEAUX e

Cours de gestion l’Entreprise
Ethique et Strat´gie de l’Entreprise e
Bruxelles, 11 mai 2010

Titulaires Claude Selis et Gregoire Vanderveken Option 2e Master Electronique

Année académique 2009-2010

Table des mati`res e

Table des matières 1 Ethique de l’entreprise 1.1 Table des matières . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1.1 Leçons de la crise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1.2 Retour du souci éthique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1.3 Ethique et droit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1.4 Codes éthiques d’entreprises et chartes de Qualité Totale . . . . . . 1.1.5 Des critères de forme pour uneéthique économique . . . . . . . . . . 1.1.6 Des critères de fond . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.1.7 Proposition d’un « bilan éthique » d’entreprise . . . . . . . . . . . . 1.2 Examen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3 Leçons de la crise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.1 Pointde départ : les « subprimes » (crédits hypothécaires à risque) 1.3.2 La réaction des banques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.2.1 La « titrisation » des créances douteuses . . . . . . . . . . 1.3.2.2 Le système de cotation des titres boursiers . . . . . . . . . 1.3.2.3 La système des « hedge funds » . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.2.4 La système des « credit default swap» . . . . . . . . . . . 1.3.2.5 Les « swap » synthétiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.2.6 Le marché secondaire des matières premières . . . . . . . . 1.3.2.7 Le marché secondaire des obligations à long terme . . . . . 1.3.2.8 Les « options » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.2.9 Les produits dérivés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.2.10 Les «short selling » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.2.11 Conclusions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.3.2.12 Produit net / produit brut . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.4 Le retour du souci éthique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.4.1 L’origine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.5 Ethique etdroit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.5.1 Les points faibles du droit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.5.2 Les qualité du droit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.6 Codes éthiques d’entreprises et chartes de Qualité Totale . . . . . . . . . . . 1.7 Des critères de forme pour une éthique économique . . . . . . . . .. . . . . 1.7.1 Des règles générales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.7.2 Des règles fondamentales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.7.3 Des règles rationnelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.7.4 Des règles personnalisables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.7.5 Des règles contractuelles . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . 1.8 Des critères de fond . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.8.1 La volonté d’autonomie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . .

3 4 4 4 4 4 4 5 5 5 5 6 6 6 6 7 7 8 8 8 9 9 9 9 9 11 11 11 12 12 14 14 14 15 15 15 15 16 16 16

4

Table des mati`res e

1.9

1.8.2 La liberté d’échange . . . . . 1.8.3 La possibilité de plus-value 1.8.4 Le droit de propriété . . . . 1.8.5 La dimension du temps . . . Le bilan éthique . . . . . . . . . . .

. . . . .

. . . . .

. . . . .

....
tracking img