Stresemann

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2016 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le document est une lettre de Gustav Stresemann, datant du 7 septembre 1925, adressé à Frédéric- Guillaume, dernier prince héritier de l’Empire Allemand, peu avant le traité de Locarno. Gustav Stresemann est né en 1878 à Berlin, c’est un monarchiste. il devient chancelier en 1923, puis ministre des affaires étrangères. C’est une figure emblématique de la république de Weimar, reconnu notammentpour son caractère pacifiste, en ayant mené une politique de compromis et de concession, qui lui vaudra cependant quelques détracteurs. A l’époque, il conteste vivement le Traité de Versailles qu’il considère comme sévère notamment en ce qui concerne les clauses morales il considère ce traité comme un diktat et souhaite en révisionnel le contenu. Il est à l’initiation d’un programme politiquevisant à secourir l’Allemagne Lorsqu’il devient chancelier, pendant une centaine de jour, il va tenter de résoudre une partie des problèmes qui ravage l’Allemagne, notamment l’inflation et l’incapacité de l’Allemagne a payer les réparations. La même année, le 30 novembre, il est nommé au poste de ministre des affaires étrangères, et va donc tenter de remédier aux problèmes des réparations et auxfrontières du Traité de Versailles. Mais Stresemann est surtout reconnu pour son l’initiative du rapprochement franco-allemand avec son homologue français Aristide Briand, qui aboutira au prix Nobel de la Paix et l’intégration de l’Allemagne à la société des nations en 1926. Il écrit cette lettre dans un climat de détente franco-allemande, puisque il a obtenu l’évacuation de la Ruhr et d’une partie de laRhénanie lors de la conférence de Londres quelques mois plus tôt. Son objectif principale et de réinsérer l’Allemagne dans le concert des nations et d’obtenir une révisions complète du traité de Versailles
Comment Stresemann définit son programme politique pour l’avenir du pays ?

I- Les objectifs
Dans cette lettre, Stresemann fait d’abord part au prince héritier des différents objectifsde la politique qu’il compte mener pour sauver l’Allemagne. On peut rassembler ces objectifs en deux catégories : des objectifs territoriaux et des objectifs pacifistes
A- Objectif territoriaux
Stresemann fait part à Guillaume II de ses intentions d’un point de vue territoriale, aboutissant a une modification des frontières. En effet, dans un premier temps il exprime ses intentions deretrouver les frontières orientales, et rejette l‘établissement de celles-ci par le Traité de Versailles. Ainsi, l il prévoit «  La rectification de nos frontières orientales, reprises de Danzig, du corridor polonais et modification du tracé de la frontière de haute Silésie » (ligne 5). En effet à la fin de la grande guerre, le traité de Versailles attribut à la Pologne le « couloir de Danzig » enpassant sur le territoire allemand, afin de lui donner un accès à la mer. La Pologne s’est aussi vue attribué la province de Haute Silésie, que prévoit de récupérer Stresemann. Dans un second temps, il prévoit le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne bien qu’il ne semble pas convaincu des avantages que cela procurerait à l’Allemagne « Bien que je me rende compte que ce rattachement ne soit pas denature a n’apporter à l’Allemagne que des avantages ». En effet, ce rattachement est formellement interdit par le traité de Versailles, l’Allemagne risquerait donc des sanctions. Un rattachement, avantagerait plus l’Autriche que l’Allemagne.

B- Objectif pacifiste
Dans sa lettre, Stresemann rappelle au prince quels sont les grands objectifs de sa politique pour sauver l’Allemagne. Il fait partd’objectifs pacifistes car il est persuadé que le salut du pays réside dans la paix. Tout d’abord, il souhaite apporter une réponse au problème rhénan, « D’abord la solution à la question rhénane dans un sens tolérable pour l’Allemagne […] l’assurance de vivre en paix » bien qu’une ébauche de la solution au problème ait déjà été abordé plus tôt avec le plan Dawes, rééchelonnant la répartie des...
tracking img