Taylorisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2483 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les montagnes entre tradition et nouveaux usages. Approche systémique.
IUFM Aix-Marseille - Groupe de développement Géographie - 0ctobre-novembre 2001. Problématique : Comment une société s’adapte-t-elle à un milieu contraignant comme la montagne ? Etude de cas : Deux villages du Champsaur Pour illustrer cette démarche on a choisi de partir d’une étude de deux villages du Champsaur (HautesAlpes). Les villages de Molines en Champsaur et Saint Michel de Chaillol se situent dans les Alpes du Sud, à quelques kilomètres l’un de l’autre, de part et d’autre de la même montagne. Ils ont pourtant connu deux évolutions contraires : Molines est un exemple de désertification rurale (le hameau ne compte plus qu’un habitant permanent) tandis que la commune de Saint Michel de Chaillol, sur laquelleest implantée une station de ski, a réussi à maintenir sa population. 1ère étape : La photographie de Molines en Champsaur.

Après avoir rapidement situé la photographie, il s’agit de la décrire. On peut pour cela schématiser et distinguer deux ensembles : d’une part, les sommets et les versants, d’autre part, le fond de vallée. La description peut se faire à l’aide d’un tableau. Relief Lesversants Sommets élevés (2700m) Versants escarpés Aspect rocheux Végétation Hydrographie Petits torrents intermittents Couloirs d’avalanches Habitat Autres aménagements

Le fond de vallée

Réduite Varie selon altitude (couleurs) - Résineux « verts » en bas de versant + hêtre - Mélèzes - absence de végétation dans la zone supérieure Pente faible. Seul Champs (prés) espace à peu près Arbres divers etplat broussailles au contact du versant, près du

Torrent au lit majeur très large

Village

Route Anciens pierriers en bas de versant

village. Zone forestière Reboisement 2ième étape : Passer du repérage au paysage. Ce repérage étant effectué, il s’agit de passer à une vision plus abstraite. Ce paysage est-il « naturel » ? A priori cette vallée paraît « sauvage » ; le relief, la pente,les torrents, l’enneigement hivernal que l’on peut imaginer sont autant d’éléments qui caractérisent ce milieu naturel. Mais la présence du village, des champs, des pierriers attestent d’une présence humaine. Il s’agit donc d’un milieu naturel aménagé, anthropisé, soit d’un environnement, que nous avons la possibilité d’expliquer. On passe donc de la simple vue panoramique au paysage (au sensgéographique). Le milieu montagnard alpin se singularise par ses caractéristiques physiques (voir Demangeot, Les milieux natures du globe Masson, 1990). Ici on peut insister sur : n Le relief alpin « le volume saillant et son corollaire la pente sont à la base du concept montagne » (Demangeot) n Les caractéristiques du climat, notamment l’enneigement hivernal n La torrentialité n L’étagement de lavégétation n L’opposition adret/ubac. Ce milieu a été depuis longtemps occupé et aménagé par les hommes. Le schéma fléché « les mutations de Molines en Champsaur » permet de résumer les principales étapes de l’évolution du village depuis le XIX° siècle. Il peut donner lieu à un travail de découpage en trois grandes étapes : n Jusqu'à la fin du XIX° siècle, la société agro-pastorale « s’accroche » à lamontagne. L’augmentation de la population et les techniques rudimentaires obligent à utiliser la moindre parcelle de terre. n Le début du XX° siècle est marqué par une crise qui provoque l’exode rural et l’affaiblissement de la communauté. n A partir de 1930 on passe à une véritable désertification rurale qui aboutit à la mort du village. Parallèlement, l’Etat prend en charge la vallée qui devientun site touristique entretenu par l’ONF et le Parc des Ecrins. On peut conclure sur la notion de contrainte. Une contrainte est un élément permanent dont l’homme doit tenir compte pour s’installer ou développer ses activités. Ici, la montagne présente de nombreuses contraintes (pente, enneigement ...). Celles-ci peuvent également comporter des risques, en particulier à Molines, les avalanches...
tracking img