Terrorisme mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5157 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Terrorisme et mondialisation : La coopération, réponse à la menace transnationale

Centre Morris Janowitz Mélanges offerts à Jean-Pierre Marichy Presses de l’IEP de Toulouse 2003 p. 229-244

Les tragiques évènements du 11 septembre 2001 ont mis en évidence des tendances latentes dans le système international mondialisé. Une des plus significative est l’émergence d’une ultra-violencetransnationale. Cette violence se manifeste notamment par un terrorisme recherchant des effets létaux et médiatiques de plus en plus importants. 1

Face à cela, les Etats tendent à s’organiser. Des réponses collectives s’élaborent. Peu à peu, en dépit des difficultés juridiques et politiques un appareil de lutte se met en place. L’Union européenne y occupe désormais une place de choix.

La nouvellenature du terrorisme

La nouvelle nature du terrorisme s’inscrit dans le changement global du monde à l’issue de la disparition de l’Union soviétique et l’achèvement de la mondialisation. Mais elle est aussi due à un changement socio-politique touchant aux conditions d’émergence de ces groupes et à leur constitution. Dans cette nouvelle configuration le terrorisme issu des groupes islamistesradicaux joue un rôle prééminent.

On est sorti de la logique des groupes structurés à revendication explicite et politique pour voir apparaître une nouvelle génération de combattants transnationaux issus des
1 Pour une réflexion approfondie sur ce phénomène, voir Jean-François Daguzan et Olivier Lepick, Le terrorisme non conventionnel, PUF, Paris, 2003.

2

écoles d’Afghanistan et de lafrontière pakistanaise aux mots d’ordres génériques et universels et, donc, flous. Cette globalisation du contenu du message a supprimé le dialogue ancien que véhiculait l’attentat, la violence politique, entre l’Etat et le terroriste. Celui-ci frappe désormais de façon massive puisqu’il n’attend pas une réponse tangible de l’adversaire (restitution de prisonniers, indépendance, rançon, etc.). « Le chahid», le martyr, le suicide programmé des auteurs renforce ce sentiment d’une volonté inébranlable. Il s’agit donc d’une guerre sans merci qui a été déclarée par un groupe de personnes déterminé non pas à un société particulière (la société occidentale) mais, au sein de chaque société, à ceux qui ne partagent pas leurs « valeurs ». Cette situation fait éclater les limites conceptuelles entre lanotion de terrorisme et de guerre.

Le facteur qui a beaucoup contribué à la transnationalisation du terrorisme aura été la défaite des mouvements islamistes révolutionnaires sur le plan territorial/national. De fait, la lutte engagée depuis le début des années 1980 par un certains nombres de groupes (à l’imitation de la révolution iranienne) contre les Etats dont ils ressortissaient (Frèresmusulmans en Egypte, Chiites radicaux en Syrie et en Irak, groupes radicaux en Tunisie et en Libye, GIA et autres de façon massive en Algérie, et dans une moindre mesure dans d’autres pays comme le Maroc) s’est globalement soldée par un échec cinglant. Cette défaite locale a conduit les survivants de ces mouvements à se regrouper sous la bannière de Al Qaida en profitant de la communauté intellectuelletransnationale que représentent des groupes de pensée ultra radicaux comme le Takfir Wa hijra ou le Hizb al Tahrir. 2

L’allégeance à une organisation supra nationale est souvent purement formelle. Al

2 Le Takfir wa hijra (excommunication et exil) dans sa traduction la plus courante) est un mouvement d’idée salafiste d’origine égyptienne qui prône le jihad et la lutte armée va jusqu’àlégitimer l’exécution des musulmans considérés par eux comme « mauvais croyants » et donc « excommuniés ». Ce sont des groupes liés au Takfir qui sont à l’origine des massacres de masse commis en Algérie, comme celui de Benthalla. Le Hizb al Tahrir ou parti de la libération est un mouvement d’origine palestino-jordanienne qui connaît un succès considérable en Asie centrale. Il prône le retour du...
tracking img