Ti djock

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pollution et effet de serre vrais liens et fausses idées
Des problématiques a priori différentes...

|[pi|L'effet de serre naturel, qui permet à la Terre d'être habitable, est accru par certains gaz émis par les activités humaines, dits |
|c] |gaz à effet de serre (GES). Le réchauffement climatique observé à l'échelle de la planète en est la conséquence. Le dioxyde de |
| |carbone(CO2) est le principal représentant des gaz à effet de serre, mais il n'est pas le seul : on peut aussi citer par exemple |
| |le méthane (CH4) ou le protoxyde d'azote (N2O). |
|[pi|Contrairement aux gaz à effet de serre, la pollution dans l'air a un effet local direct sur la santé et sur l'environnement. En ||c] |France, elle est surveillée par des associations indépendantes comme Airparif. Les principaux polluants qui posent problème en |
| |région parisienne sont le dioxyde d'azote, les particules et l'ozone. |

[pic]
... et pourtant étroitement liées

|[pi|Gaz à effet de serre et polluants atmosphériques ont une sourceidentique : les activités humaines (transports, habitat, industrie,|
|c] |agriculture). |
|[pi|Ils ont également des effets imbriqués : |
|c] |- Certains polluants comme l'ozone et lesparticules sont impliqués dans les deux phénomènes. |
| |- Les changements climatiques attendus, tels que les canicules, accentueront les problèmes de pollution atmosphérique. C'est |
| |notamment le cas pour l'ozone, mais pas seulement. |
| |- Extention de la période depollinisation. |
|[pi|Des actions de lutte en commun peuvent être envisagées : |
|c] |- Les actions visant à réduire la consommation énergétique permettent de progresser sur les deux plans. |
| |- Mais çan'est pas le cas des substitutions de combustibles : certaines stratégies menées pour réduire le changement climatique |
| |peuvent avoir un impact négatif sur la qualité de l'air local. |

D'où la nécessité d'une gestion intégrée des deux problématiques

Certaines mesures en faveur de la limitation du CO2 peuvent setraduire par une augmentation des rejets d'autres polluants atmosphériques, par exemple :
|[pi|L'utilisation de la biomasse, comme le chauffage au bois individuel, qui augmente les émissions de particules et de certains |
|c] |Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). |
|[pi|Les agrocarburants de 1èregénération, qui conduiraient à plus d'aldéhydes dans l'air, notamment de formaldéhyde, et plus d'ozone. |
|c] | |
|[pi|L'isolation thermique des bâtiments, sans ventilation correcte, qui peut conduire à une dégradation de la qualité de l'air à |
|c] |l'intérieur desimmeubles, où nous passons 80% de notre temps. |
|[pi|Le bonus-malus, n'est calculé actuellement qu'à partir des émissions de CO2, il favorise donc des véhicules qui peuvent être plus |
|c] |émetteurs de particules et d'oxydes d'azote. |...
tracking img