Titi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour un premier entraînement, en même temps qu’une première approche de certaines problématiques de nos deux thèmes, il vous est proposé de réaliser pendant l’été :
Un jour, j’entendis faire la lecture d’un livre dont l’auteur, disait-on, était Anaxagore. On y affirmait que c’était l’intelligence qui est cause ordonnatrice et universelle. Cette cause-là, elle me plut beaucoup. Il me semblait quec’était une bonne chose, en un sens, que ce soit l’intelligence qui soit cause de tout ; et je pensais : s’il en est ainsi, si c’est l’intelligence qui met en ordre, elle doit ordonner toutes choses et disposer chacune de la meilleure manière possible. Celui donc qui voudrait découvrir comment chaque chose vient à exister, périt, ou est, devrait aussi découvrir quelle est la meilleure manièrepour cette chose d’être, ou de subir ou de produire quelque action que ce soit. En m’appuyant sur ce raisonnement, j’estimais que le seul objet d’examen qui convienne à un homme, c’était — qu’il s’agisse de lui-même ou de tout le reste — le meilleur et le mieux. Et qu’il en aurait, du même coup, le savoir du pire, car c’est une même science qui s’attache aux deux. Voilà à quoi je réfléchissais et,tout content, je croyais avoir découvert en Anaxagore un maître capable de m’enseigner la cause de tout ce qui est, une cause en accord avec mon intelligence à moi ! Il allait d’abord m’expliquer si la Terre est plate ou ronde ; puis, après me l’avoir expliqué, il ne manquerait pas de m’en exposer tout au long la cause et la nécessité, en me disant ce qui était le meilleur, et pourquoi il estmeilleur pour elle d’être telle qu’elle est. Et s’il m’affirmait qu’elle est au centre du monde, il m’exposerait aussi en détail combien il est meilleur pour elle d’être au centre. Et pour peu qu’il m’apportât ces révélations, j’étais tout prêt à ne plus désirer désormais d’autre espèce de cause. Bien plus, j’étais prêt à recevoir le même enseignement pour le soleil aussi, pour la lune, pour tous lesautres astres, pour leurs vitesses relatives, leurs retours, et toutes leurs péripéties ! prêt à apprendre comment il était meilleur pour chacun d’agir comme il agit et de pâtir de ce dont il pâtit. Car pas un instant je n’imaginais que, tout en affirmant que c’est l’intelligence qui impose son ordre, il ait pu attribuer une autre cause à ces phénomènes en plus du fait qu’il est meilleur, pour eux,d’être ce que précisément ils sont. Je me figurais donc qu’assignant cette cause-là à chacun d’eux en particulier et à tous en général, il allait m’exposer en détail en quoi consiste le meilleur particulier à chacun et le bien commun à tous. Et je n’aurais pas, pour tout l’or du monde, renoncé à cet espoir ! Aussi, c’est tout plein de zèle que je pris son livre, et je le lus aussi rapidement quej’en étais capable, afin d’acquérir au plus vite la science du meilleur et du pire. Cette magnifique espérance, il me fallut la quitter, ami, et je suis tombé de mon haut ! Car, en lisant plus avant, je vois un homme qui de son intelligence ne fait aucun usage ! il ne lui attribue pas la moindre responsabilité quant à l’arrangement des choses, mais ce sont les actions des airs, des éthers, deseaux, qu’il invoque comme causes, avec celles d’autres réalités aussi variées que déconcertantes ! Bref, voici à quoi il me faisait penser : c’était tout à fait comme si un homme disait d’abord que tout ce que fait Socrate, il le fait grâce à son intelligence ; et qu’ensuite, se mettant à énumérer les causes de chacune de mes actions, il affirmait en premier que je suis, maintenant, assis là, parceque mon corps est constitué d’os et de muscles ; que les os sont solides, qu’ils sont par nature séparés et articulés les uns aux autres ; que les muscles, eux, peuvent se tendre et se détendre et qu’avec les chairs et la peau (qui maintient tout cela ensemble) ils enveloppent les os ; que donc, du fait que les os jouent dans leurs jointures, c’est le relâchement ou la contraction des muscles...
tracking img