Titre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1063 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les premiéres fonctions de l’état, au début, ne furent que régaliennes et étaient destinées à financer 3 activités : Maintenir l’ordre intérieur (police), Justice, défense nationale (armée). On rajoute par-dessus ca, une administration de base et une diplomatie. Ses interventions minimales trouvent leur fondement dans la pensée économique libéral, il suffit en effet que chacuns poursuivent sonactivité éco pour que soit réalisée « l’harmonie sociale » : l’intérêt général est donc la somme des intérets particuliers. L’état veille aussi cependant au respect de certaines régles comme celle de la concurrence (lutte contre le monopole). De nombreux libéraux, comme Adam Smith, acceptent l’idée d’un minimum de services publics (éducation) et d’infrastructures collectives.
Au sens strict ethistorique, l’état providence agit dans le domaine social par l’intermédiaire d’un systéme de sécurité sociale. Au sens large, c’est l’intervention de l’etat dans l’économie et le social.
A travers l’instauration d’un systéme de protection social, ce terme vise à garentir aux personnes touchées, une couverture sociale. 4 risques : chômage, accident de travail, vieillesse, maladie. C’est sousBeveridge que se développe le 1er systéme de sécurité sociale (1942).
Keynse, met en valeur l’impuissance du marché dans certaines circonstances, en particulier en temps de crise éco. Il faut alors que les P.P interviennent afin de soutenir la demande qui s’adresse aux entreprises. Le chômage, pour Keynse, ne peut etre combattu par une baisse des salaires, car celle-ci reduirait encore le P.A. Larelance par la demande doit etre impulsée par une augmentation des dépenses publiques et une baisse des T.I et de la fiscalité (1er et 3em solution, peut etre imcompatible).
Wagner, lui, va expliqer les causes du rôle croissant de l’état dans la vie éco et sociale. Consensus : W, va observer que les dépenses de l’état augmentent plus rapidement que l’augmentation de la prod. L’augmentation duniveau de vie de la pop, et l’aspiration a une mobilité sociale vont entrainer une forte augmentation des dépenses pour l’éducation. L’industrialisation et l’urbanisation necessitent une veritable hausse des administrations. Le dvt éco s’accompagne d’investissements tres important de l’état en infrastructure et recherche.
L’état assume 3 fonctions principales : Procducteur ( biens et services nonmarchands = services publics), régulateur (législation pour maintenir la concurrence politique éco = conjoncturelle/structurelle), redistributeur (subventions et aides aux entreprises = prestations sociales).
Avec la R.I, les pertes de revenus font peur, c’est ce qui entraine de nouvelles formes de solidarité comme des politiques de redistributions qui ont un triple objectif : -réduire lesrisques de perte de revenu associé a certaines situations (maladie, chomage, accidents…), - réduire les inégalités issuent de la répartition primaire des revenus (justice sociale) . On utilisera alors la fiscalité. – garentir la paix sociale et favoriser alors un certain consensus de la société et éviter les révolutions.
Pour faire face a l’insécurité sociale, il existe 2 logiques :d’assurance/d’assistance.
D’assurance : inspirée du systéme bismarckien, on transforme les risques individuels en risques collectifs en garentissant le paiement d’une somme en cas de realisation d’un risque à ceux qui ont au préalable, versé une pirme ou une cotisation. Différents types d’assurances sont possibles ( automobile : obligatoire, assurance vie…).
D’assistance : s’inspire du systéme Beveridgien.Les garenties seront offertes aux personnes vivant ou subissant des risques sociaux, meme si elles n’ont pas cotisées. Cette opération se réalise grace a un systéme d’impots qui seront reversés (RMI).
Ces 2 logiques vont reposées sur des logiques de redistributions horizontale/verticale.
Horizontale : c’est la solidarité intergénérationnelle (retraite), les actifs occupés cottisent...
tracking img