Travail philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1325 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Clarisse
Estival
TS2


Fiche de lecture: Platon, Apologie de Socrate.

Biographie de l'auteur:

Platon , Athènes ,428 -, 347 - 346 av. J.-C, est un philosophe grec, contemporain de la démocratie athénienne et des sophistes, qu'il critiqua vigoureusement. Il reprit le travail philosophique de certains de ses prédécesseurs, notamment Socrate, Parménide, Héraclite et Pythagore, afind'élaborer sa propre pensée qui explore la plupart des champs importants, notamment la métaphysique, l'éthique, l'esthétique et la politique.
Son œuvre, composée presque exclusivement de dialogues, est d'une grande richesse de style et de contenu, et produit, sur de nombreux sujets, les premières formulations classiques des problèmes majeurs de l'histoire de la philosophie occidentale. Chaquedialogue de Platon interroge un sujet donné, par exemple le beau ou le courage. La pensée de Platon n'est pas monolithique: une partie de ses dialogues aboutissent à des apories philosophiques, et ses dialogues qui apportent une solution aux problèmes posés ne constituent pas une réponse unique et définitive.
Platon est l'inventeur de la théorie des Formes: celle-ci décrit le réel comme un ensemblede copies qui participent de leurs modèles immuables. La Forme suprême est, selon le contexte, tantôt le Bien, tantôt le Beau. La philosophie politique de Platon considère que la Cité juste doit être construite selon le modèle du Bien en soi,

Platon à travers son oeuvre:

L'apologie de Socrate fut écrite par Platon. Dans L'Apologie de Socrate, Platon rapporte les plaidoyers de Socrate en troisparties : la culpabilité de Socrate, la proposition d'une peine et conversation avec les juges.
Dans l'apologie de Socrate, Platon rapporte la défense de Socrate face aux juges, et face à la cité d'Athènes. Celle-ci fait suite à des accusations de corruptions de la jeunesse et de reniement des dieux de la cité.

Analyse de l'oeuvre de Platon:
Premier discours: la culpabilité de Socrate
Dansla première partie Socrate se défend en rapportant les paroles de tous les plaideurs, notamment Mélétos, et mène un argumentaire visant à démontrer son innocence et l'absurdité de l'accusation.Il contredit l‘idée que l’éducation qu’il offre soit dans un but lucratif (contrairement aux sophistes) et en suite explique qu’il ne peut pas ne pas croire aux dieux car selon lui ce sont ces dieux,notamment Apollon, qui l'ont incité à être philosophe. C'est d'ailleurs Apollon lui-même qui aurait dit que Socrate était l'être humain le plus sage, même si cette sagesse n'était même pas comparable à celle des dieux.
À la fin de cette partie les juges votent et n’acceptent pas avec une petite majorité les arguments de Socrate, il est donc reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés. Mélétos aunom de tous les accusateurs réclame la peine de mort, Socrate se doit de proposer une autre peine selon le système judiciaire athénien. Les juges voteront par la suite l’une des deux condamnations que subira Socrate.

Second discours: proposition d'une peine.
Socrate se voit dans l'obligation de trouver une peine, mais il refuse au début de proposer une peine car selon lui ce serait admettre saculpabilité. Comme dans la première partie il proclame qu'il n’a fait que rendre service à la cité et en déduit que la cité lui doit reconnaissance pour ces services. Il propose donc comme peine, de façon inattendue, une "récompense". À la fin de cette partie Socrate, qui estime qu’il peut continuer à être utile à Athènes, propose aux juges une peine légère par rapport à celle qu'avait proposéeMélétos mais proportionnelle à sa fortune: une mine d’argent. Ses amis lui proposent de lui donner trente mines. La peine capitale tombe et Socrate est condamné à mort. A la fin de cette partie Socrate estime qu'il doit continuer à enseigner la philosophie.
Troisième discours: conversation avec les juges.
Dans cette partie Socrate s‘adresse dans un premier temps aux juges qui l’ont condamné....
tracking img