Type bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DEVOIR TYPE BAC.

I. Questions. (6pts)

1°) Les éléments communs aux trois textes sont, premièrement, qu’ils ont tous les trois pour thème commun l’amour et le mariage. Par exemple, dans le texte A (Dom Juan, de Molière) composé de répliques théâtrales où Dom Juan, mène en bateau deux paysannes, Mathurine et Charlotte, auxquelles il leur a promis le mariage. Le second texte (Le mariage deFigaro, de Pierre Caron de Beaumarchais) est également composé de répliques théâtrales, où la comtesse Almaviva, se fait passer pour Suzanne, sa servante, car son marri le comte Almaviva désire la servante, et enfaite fait des éloges à sa femme, croyant que c’est Suzanne. Enfin le troisième texte, (Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand) également composé de répliques théâtrales, où le célèbreCyrano, poète, aide son ami Christian a conquérir le cœur de Roxane, dont ils sont tous deux amoureux. Cyrano est l’âme du poète de Christian, tandis que ce dernier est le physique.
Aussi, nous pouvons constater que dans les trois textes, il a y des similitudes dans le fait que toujours deux personnages sont amoureux ou pris au piège par un troisième. Par exemple, dans le premier texte, Dom Juanpromet le mariage à deux paysannes, folles de lui, se nommant Mathurine et Charlotte. Dans le deuxième texte, Figaro et le compte Almaviva veulent la main de Suzanne. Il en est de même pour Christian et Cyrano, a propos de Roxanne. Cela forge donc le jeu du double dans les trois pièces.
Remarquons également que les trois textes comportent des quiproquos et des situations de saturnales. Eneffet, Don Juan manipule Mathurine et Charlotte dans le premier texte, en se mettant du côté des deux femmes, mais aussi en se jouant d’elles. « Mathurine (à Dom Juan.) : Monsieur, que faites-vous donc là avec Charlotte ? Est-ce que vous lui parlez d’amour aussi ? Dom Juan (à Mathurine) : Non, au contraire, c’est elle qui me témoignait une envie d’être ma femme, et je lui répondais que j’étaisengagé à vous. Charlotte : Qu’est-ce que c’est donc que vous veut Mathurine ?
Dom Juan (bas, à Charlotte) : Elle est Jalouse de me voir vous parler, et voudrait bien que je l’épousasse ; mais je lui dis que c’est vous que je veux. » (lignes 1 à 7). Les deux femmes croient être l’élue de Dom Juan, et ne sont au courant de rien. Elles sont utilisées par Dom Juan, coureur de jupons. Ensuite, dans letexte de Beaumarchais, la comtesse Almaviva se fait passer pour Suzanne, sa servante, pour prendre au piège son mari, qui veut faire des avances à Suzanne. Il y a donc situation de saturnales, puisque les rôles sont échangés entre la servante et la comtesse. Pour finir, dans Cyrano de Bergerac, il y a aussi en quelques sortes un jeu de masque, étant donné que Cyrano se fait passé pour le beauChristian pour parler d’amour à Roxanne, la bien aimée des deux hommes.


2°) Dans chacun des trois textes règne une certaine complicité entre les personnages et les spectateurs.
En effet, les auteurs des trois pièces ont fait en sorte que les spectateurs aient un point de vue omniscient, qu’ils soient au courant de toutes les supercheries du début à la fin de la pièce. Dans les troistextes, les auteurs mettent au même niveau que les spectateurs certains personnages, qui eux aussi sont au courant de tout. Par exemple, dans le premier texte, les spectateurs peuvent avoir l’impression de se mettre dans la peau de Dom Juan, qui lui est au courant de tout. Pareil pour le personnage de la comtesse d’Almaviva, ainsi que pour celui de Cyrano et Christian. Cette complicité, aussifabriquée grâce aux apartés (« Cyrano : (à part, dégrisé) : C’est vrai, je suis beau, j’oubliais ! ») ou encore (« La comtesse (à part) : Oh! la prévention! »), liant les personnages aux spectateurs, auxquels ils se « confient » et expriment leur sentiments.

II. Invention. (14pts)
«Ma douce et tendre bien aimée…» Non, c’est un peu trop direct, la jolie n’est pas sotte, elle remarquerait la...
tracking img