Un bon personnage de roman est-il un reflet de la réalité ou une construction imaginaire très élaborée ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation.

Sujet : Un bon personnage de roman est-il un reflet de la réalité ou une construction imaginaire très élaborée ?

"Qu'un auteur utilise un personnage de roman pour traduire ses idées et conceptions de la société, rien de plusnormal de naturel même. Cependant, ce n'est pas une nécessité car pour construire son personnage et lui donner vie, le romancier peut puiser à biend'autres sources d'où l'extrême diversité de ce genre littéraire.

"André MAUROIS (écrivain critique du XX Siècle.)

Le roman est depuis le XIXe siècle, un genre dominant de la littérature, basculant souvent entre réalité et fiction.Le personnage est une création réfléchie du romancier à travers lequel il peut s’exprimer et exposer le regard qu’ilporte sur le monde. Il arrive parfois que le romanciernous fasse oublier jusqu’à l’irréalité du personnage pour ledoter d’une sorte « d’humanité ». Mais un personnage de roman n’est-il qu’une imitation du réel ? Le romancier,à travers ses personnages, ne cherche-t-il pas à nous emmener dans des directions infinies d’une vie possible voirenous plonger dans un cadre totalement imaginaire ? C’est ce à quoi nous tenterons de répondre. Nousverronsd’abord que beaucoup de personnages de roman reflètent la réalité en essayant d’être le plus proche possible duréel, un personnage pouvant même être une incarnation fictive d’une personne existante. Mais un personnagereste avant tout un être fictif, car il ne se contente pas de refléter simplement la réalité : il peut parfois illustrer uneidée, et il se distingue souvent par un trait de caractèreremarquable ou un parcours hors du commun qui va fairede lui un personnage exceptionnel.

La plupart des personnages de roman reflètent souvent la réalité et évoluent dans un cadre proche voire identiqueau notre. L’esthétique réaliste (courrant du XIXe siècle) en est un exemple assez concret car elle vise à produireun effet de réel à l’aide de nombreuses descriptions détaillées. La physionomie despersonnages, les détailsmorphologiques et psychologiques sont décrit avec une perfection qui peut donner l’illusion de réalité. Toutes cesdescriptions visent à donner au personnage une sorte « d’humanité » qui permet au lecteur de s’identifier, ou aumoins d’accrocher au roman. Ainsi, dans Le Temps retrouvé (1927) de Proust, le personnage du vieux duc deGuermantes est décrit de façon tellement détailléequ’il nous semble l’avoir déjà vu tant notre image de luidevient concrète. Proust ne se contente d’ailleurs pas d’une simple description des traits du personnage : sonvisage et son corps se construisent petit à petit dans notre esprit grâce à des descriptions métaphoriques. Le vieuxduc nous est présenté comme « un rocher à la tempête », une chose superbe pourtant marqués par « les vaguesdesouffrances, et de colère de souffrir ». Ses cheveux, ses yeux, son visage semblent tellement exceptionnels qu’ilsen deviennent presque mythiques. Ou encore, dans Voyage au bout de la nuit de Céline, le réalisme du cadre et dupersonnage principal de Bardamu sont saisissant. Soldat participant à la Grande Guerre, Bardamu s’évertue ànous décrire avec précision les lieux, les mentalités et l’horreur de laguerre. Du capitaine de chevalerie cruel auxhommes qui tentent de survivre, tout est fait pour et décrit pour être le plus proche possible de la réalité, etpouvoir rendre compte de l’horreur de la guerre. Bardamu nous décrit même son cheval, carcasse suintante, ce quine fait qu’accentuer le réalisme du cadre et des personnages. Les auteurs réaliste, et bien d’autres après eux,veulent donc apporterune imitation du réel grâce à une description parfaite des personnages, de leurs pensées etde leurs traits ce qui donne une image concrète au lecteur.

Les personnages sont parfois des incarnations fictives de personnes réelles, existants dans la vraie vie, ce quiaccentue le réalisme du roman. Des personnalités sont souvent prises comme personnages, pas toujours principal,mais qui ont leur...
tracking img