Un invento maravilloso

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Approche sociologique d’un phénomène :
le dopage

Aujourd’hui, le dopage se définit uniquement qu’à partir d’une liste de produit interdit par le CIO, c’est une législation sportive et pas médicale.

A. Description du concept : analyses et enquêtes

a. Dopage : développement qualitatif et quantitatif

Le CNRS a publié en 1998 son rapport « Dopage et pratique sportive » et explique quele dopage est en pleine expansion qualitatif et quantitatif.
Pourquoi qualitatif ? Parce q’avec les progrès scientifiques notamment en biotechnologie (avec les molécules de synthèse), on créé de nouvelles substances qui sont de plus en plus puissants et de moins détectables. Parallèlement, d’autres scientifiques essaient de trouver des moyens de détecter ces produits.
Pourquoi quantitatif ? Parceon assiste à une augmentation des pratiques dopantes (cf déterminants sociologiques).

Les individus sont vulnérables face au dopage et puis, avoir recours à des produits dopants conduit à avoir une conduite addictive (dépendance).

b. Problème de santé publique

Ce problème implique des mesures d’urgence de prévention. Pourquoi est-ce si urgent ? Si on se place du coté des sportifs, ledopage est tout bénéfique : les effets se font ressentir tout de suite, alors que les premiers effets nocifs apparaissent longtemps après. C’est très difficile d’agir auprès des sportifs et des entraîneurs de manière éducative.
Substances dopantes = augmentation de la performance
Beaucoup de sportifs n’ont pas d’informations objectives sur les risques qu’ils encourent, ils sont de plus en plusjeunes et parfois peu encadrés.

c. Les contrôles antidopage

Par rapport à l’organisation des contrôles, on accepte l’idée selon laquelle l’efficacité de la lutte ne repose pas sur la multiplication des contrôles inopinés mais sur l’amélioration de la cible et la détection des jeunes talents.
Amélioration de la cible ? suivre le sportif en compétition et pendant les périodes d’entraînement, demanière régulière sur toutes l’année. Il faut prendre en compte la dimension psychologique.

d. Quelques chiffres sur les contrôles

• Les contrôles antidopage (CAD) ont augmenté de 72% entre 1996 et 2000.
• Il n’y a pas de liens entre les contrôle inopinés et leurs substances.
• La plupart des prélèvements se font en Football, en Athlétisme, en Cyclisme.
• A propos des substances, ontrouve du cannabis (44%), des anabolisants (10%), des stimulants (42%) et des diurétiques (2%).
• Selon l’étude, il y aurait 3,5% d’athlètes « positifs » mais il faut rester prudent avec ces chiffres qui ne reflètent pas forcément la réalité.

Le N° vert « écoute antidopage » créé en 1999, a reçu en 2000, 13000 appels. Ce sont surtout des Hommes (72%), les Femmes qui appellent sont souvent despersonnes inquiètes du comportements d’un de leur proches.
On constate qu’il y a très peu d’appels des dirigeants et des entraîneurs.
Les jeunes appellent à cause :
- de dépendance au cannabis
- des pressions de l’entourage

e. Enquête sociologique sur le dopage

Enquête réalisé pour connaître la proportion de consommateurs en classe de 3ème à la Terminale.
Conclusion : les consommateurs destéroïdes, d’anabolisants sont très peu nombreux (moins de 1%) en France, en Europe 2%. Ce n’est pas un phénomène de masse. Ils sont cependant très jeunes, se sont des garçons et 1/3 d’entre eux vivent chez leurs parents.
Aux Etats-Unis, ce phénomène se développe de manière inquiétante. Les jeunes prennent ces produits dans un but esthétique.
Les jeunes qui consomment des anabolisants viventplus dans des structures type internats.
On ne peut pas parler de jeunes défavorisés puisque leurs parents ont souvent fait des études supérieures.
Avant d’être consommateur d’anabolisants, ils étaient avant tout consommateurs tout court (tabac, alcool, cannabis).
Une large majorité (64%) a au moins 3 troubles personnels graves.

Les jeunes sportifs sont à hauts risques psychologiques et...
tracking img