Une charogne- charles baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (627 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Une Charogne, Charles Baudelaire

Ce poème de Charles Baudelaire est extrait de « Spleen et idéal », première partie d’un recueil intitulé « les Fleurs du Mal », lors de sa publication en 1861, celivre sera condamné pour immoralité. Le titre du poème de prime abord déroute le lecteur : le sujet reste inhabituel, inspire une répugnance. S’agirait-il de trouver du beau dans le laid ? et le malcomme le titre du recueil nous y invite. Cette attirance mélancolique « le Spleen » se dirigerait néanmoins vers un idéal de beauté. Ainsi de quelle manière cette vision sinistre s’accorde-t-elle aveccet idéal et la présence de l’être humain ? il convient d’abord d’évoquer les caractéristiques de cette représentation macabre, il faudra ensuite expliciter la leçon de vie qui se dégage du poème, undernier temps enfin sera destiné à s’interroger sur la question de l’amour dans le poème.
I- Une représentation macabre

* A/ L’effet de surprise
* Le titre : surprenant/inattendu
*Valeur du passé simple : « nous vîmes » => exprime la découverte
* B/ La charogne est décrite avec réalisme
* Synonyme : 3e strophe « pourriture », 4e strophe « carcasse », 5e strophe« squelette », 10e strophe « ordure » « infection »
* Processus de décomposition précis =>5e strophe « larves » « noirs bataillons » (armées : registre épique)
La mort est rendue violente
* Lessensations olfactives : 4e « puanteur », 5e « ventre putride », 2e « suant les poisons » « ventre plein d’exhalations »
* La valeur de l’imparfait => description « rayonnait/regardait »

II-Une leçon de vie

* A/ Une réflexion sur le temps qui passe et la mort
Fatalement, la mort est le destin de tout être. Souligné par le futur de certitude « serez, irez, mangera ». Tout est vouéa disparaitre, même la beauté de l’être aimé à qui il s’adresse à la 10e strophe.

* B/ Vie et mort intimement liées
Cycle de la vie, évocation de la « Nature » « soleil » 3e strophe et du...
tracking img