Une petite entreprise etapes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1132 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ma Petite Entreprise
Rock’n JukeBox

Etape 1 : L’idée
Notre service est un appareil public capable de jouer automatiquement de la musique enregistrée dans la mémoire interne. C’est une machine payante, où l'on sélectionne le morceau à jouer. Il permet d’écouter la musique de son choix et d’en faire profiter à tout le mondese trouvant a proximité de la machine (dans la même salle). Pour acceder a la JukeBox, le client devra se renseigner auprès de la gérante pour échanger sa monnaie en jetons (si il désire écouter entre 1 et 10 chansons) ou des cartes (contenant la possibilité d’écouter de 30 a 300 chansons) compatibles avec la machine. Il lui suffirad’inserer soit le jeton soit la carte et de choisir sa chanson sur dans la JukeBox Cette JukeBox permettra de relaxer ou d’entretenir ainsi que distraire les élèves se trouvant dans la salle tout en écoutant de la musique. Cependant, tout le monde n’apprécie pasle même style de musique mais, en cas ils ont libre choix de quitter et de revenir dans la salle quand ils le désirent

Etape n°2 : ETUDE DE MARCHE

a) La concurrence :

Celle-ci, est indirecte par le fait qu’elle ne s’attaque pas à notre association en nous copiant mais, néanmoins, elle a un fort impact dans le sens de nous empêcher de créer le besoin d’ambiancemusicale chez les lycéens.

De nos jours, les adolescents aiment écouter la musique mais ils ont parfois des goûts musicaux différents. De ce fait, la plupart d’entre eux détiennent de petits appareils pratiques qu’ils peuvent emmener partout avec eux, comme les mp3 ou les iPods. Ces derniers peuvent concurrencer notre association car certains ados risquent de ne pas vouloir utiliser notreJukebox sous prétexte qu’ils peuvent écouter autant de chansons qu’ils souhaitent et ceci gratuitement, grâce à leur iPod. Mais, le Jukebox a l’avantage de rapprocher les gens car ils partagent un moment ensemble, un temps à écouter, à vibrer, à critiquer, en groupe, une chanson, une musique, des paroles. En effet, ces jeunes peuvent comparer leurs goûts, découvrir d’autres univers musicaux etéchanger. Ils peuvent même créer une ambiance conviviale dans la salle par ce biais. Le site de téléchargement de chansons iTunes peut lui aussi mettre en difficulté notre projet. Sur ce site, une chanson coûte 99cents, 9 fois plus cher que sur notre Jukebox, mais avec l’inconvénient majeur de l’isolement de l’acheteur qui ne peut partager avec d’autres. Celui-ci est dans son coin, les écouteurs colléssur les oreilles, ce qui est néfaste pour l’ouie et ne va pas dans le sens de la nécessaire socialisation de l’adolescent, concept très important, qu’il ne faut pas négliger mais plutôt rechercher chez nous, les jeunes.

b) Fournisseurs possibles :

Dans un premier temps, nous avons imaginé un dispositif nécessaire à la mise à disposition pour notre établissement d’un jukebox. Pour cela, nousavons réfléchi à la possibilité de créer une association à but non lucratif, solution suffisamment souple pour servir notre projet. Puis, dans un second temps, j’ai effectué quelques recherches en vue d’une entreprise qui louerai à l’année, à notre association, un appareil ou une entreprise qui nous vendrait une machine. Cette entreprise, prendrai en charge, dans le cadre d’un contrat, la mise enplace, l’entretien, la réparation ou le changement de notre juxebox. Nous avions besoin de deux ou trois devis, outils indispensables pour comparer les coûts et nous permettre de prendre la bonne décision. J’ai privilégié la recherche Internet pour un gain de temps, au moindre coût et j’ai rempli des formulaires sur les sites suivants : http://www.cepub.net/_s/smec/ et sur www.smec13.com...
tracking img