Verres contre ciceron

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2190 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
La Sicile fut un enjeu stratégique et économique important lors des guerres puniques. Elle tomba aux mains des Romains après la victoire du consul C. Lutatius Catulus en -241 aux îles Egates : cette bataille marqua la fin de la première Guerre punique qui opposa Rome à Carthage sur le théâtre sicilien. Après cette défaite, Carthage abandonna la Sicile qui devint une province romaineet assura désormais une partie importante du ravitaillement de Rome en céréales. Si les Romains s'étaient battus pour la Sicile, c'était pour deux raisons. D'une part, parce qu’elle occupait une position stratégique. D'autre part, parce qu’elle possédait de grandes richesses qui étaient d'abord constituées par les œuvres d'art et les trésors divers que des siècles de civilisation grecque avaientaccumulés dans l'est de l'île. Mais, dans le domaine économique, le Sénat et le peuple romains pensaient davantage au butin et au tribut qu'aux intérêts des commerçants. Le pillage faisait partie des avantages universellement reconnus au vainqueur par le droit international de l'Antiquité. Et ce n'est pas tout. Grâce au travail des hommes et malgré des conditions climatiques peu favorables, laSicile possédait une agriculture très riche, que ses voisins lui enviaient et qui avait suscité la convoitise des Romains. L'irrigation, soigneusement organisée et entretenue, donnait d'abondantes récoltes de blé. Les céréales firent partie des exigences des nouveau maîtres du pays et la Sicile eut pour principale obligation de nourrir la plèbe de Rome. Les Romains aidèrent alors au développement dela prospérité tout en marquant durablement la soumission à Rome rendant dépendante cette province par rapport à l’Italie.
Or notre texte est le reflet d’un moment crucial dans la relation entre Rome et sa province sicilienne. En effet ce grenier à blé de « l’empire » est devenu totalement soumis aux directives de Rome, l’économie sicilienne s’étant essentiellement tournée vers la productioncéréalière et l’élevage du bétail. Mais si la province en n’a tiré une indéniable prospérité, son gouverneur Verrès l’a ruiné.
Notre texte est l’évocation du procès intenté par les siciliens contre ce même gouverneur. Ils refusèrent l'avocat officiel et firent appel à Cicéron. Celui-ci saisit l'affaire, y voyant une bonne occasion de se faire un nom. Cicéron lors du procès fit une brève introductionpuis passa tout de suite à l'audition des témoins. Les témoignages étaient si accablants que Verrès s'enfuit en exil à Marseille, et fut condamné par contumace à verser aux Siciliens 40 millions de sesterces.
Cicéron n'ayant pas pu prononcer les discours qu'il avait prévu, les fit publier sous le nom de Verrines. Et c'est ainsi que l'on connaît de nos jours ces discours.
En ce qui concerne notretexte, il s’agit de la Seconde action contre Verrès, et plus précisément il s’agit de la Péroraison. En rhétorique, la péroraison est la dernière partie d'un discours structuré.

C’est ainsi que nous essayerons de voir en quoi ce texte, en quoi cette péroraison accablante dépeint un tableau peu glorieux de la gestion de la Sicile, grenier à grain de « l’empire » par Verrès, gouverneur romain ?Plan

Il faudra s’attacher à voir dans une première partie que la Sicile est certes, une terre « riche », mais où les conditions de travail et de vie sont difficiles.
a. Un travail éprouvant
b. Une activité agricole contraignante
c. (insister) La sicile, grenier à grain de l’empire
puis voir dans un second temps, les dommages éprouvés par la Sicile, « vassale » deRome et montrer l’inaction de la République.
a. Sicile, vassale de Rome
b. L’Action de Verrès : entre pillage et corruption
c. L’inaction de la République

Pour enfin voir que Verrès est l’exemple même d’un système défaillant mêlant corruption et inaction, tout cela menant à la ruine de l’économie sicilienne, mais dont Cicéron se veut le pourfendeur.
a. Les conséquences d’une...
tracking img