Violence conjugale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (959 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Synthèse de Français

Sujet : Les Violences Conjugales

La violence conjugale est un véritable problème de santé publique, elle concerne une femme sur cinq. Sous quelle forme se manifeste-elle etquels impacts a-t-elle sur les victimes? Le corpus que nous avons étudié présente quatre documents. Un essai de Kathy Souffron, intitulé Les Violences Conjugales, qui nous explique tout lecheminement de ces violences. Un texte littéraire, Thérèse Raquin, d’Emile Zola écrit en 1867, qui raconte l’histoire d’une femme et de son amant, ils décident tous deux de tuer le mari de cette dernière pourensuite le regretter et se détruire mutuellement. Une photographie publicitaire pour lutter contre les violences dans un couple, publiée par la Fédération Nationale Solidarité Femmes. Puis une vidéopour une campagne publicitaire, dénonçant l’impacte des violences des parents sur leurs enfants. Dans une première partie, nous nous intéresserons aux différentes formes de manifestation des violencesconjugales, puis dans une seconde partie nous nous interrogerons sur les conséquences de cette violence sur les victimes.

En effet, il existe différentes formes de violences conjugales. Dansl’extrait du texte les violences conjugales, l’essayiste Kathy Souffron présente deux types de violence. La première est morale, elle est plus compliquée à distinguer, puisqu’elle se traduit par des violencespsychologiques et économiques, tels que des répétitions de mépris, d’insultes, d’humiliations par rapport au travail ou à l’argent, ainsi qu’une isolation de la victime. De plus, la photographiepublicitaire de la fédération nationale solidarité femmes, rejoint l’opinion de Souffron, effectivement les personnes (famille, amis, collègues) qui entourent la victime sont spectateurs de son malheur,ils sont passifs et n’y prêtent aucune attention. Dans Thérèse Raquin d’Emile Zola, la femme manifeste du mépris, du dégout et de la haine pour l’homme, ce qui rejoint parfaitement nos idées...
tracking img