Violence dans le cadre familial

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4025 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|Les incivilités dans le cadre familial |
|Sommaire : |
| |
|Causes et manifestations |
||
|Les enfants |
|Les violences physiques |
|Les abus sexuel |
|Les violences morales|
| |
|Le couple |
|Les femmes |
|… Mais aussi les hommes |
||
|Intervention et prévention |
| |
|Les associations |
|L’Etat|
| |
|Conclusion |
| | |

Les incivilités dans le cadre familial

En quoi lesincivilités dans le cadre familiale remettent-elles en cause les droits de chacun ?

Introduction : Nous le savons tous, la vie n’est pas toujours aussi facile que nous le souhaiterions. Aussi, dans certaine famille, dérapages, violences physiques ou morales, deviennent le quotidien de chacun. Nous sommes donc amenés à nous poser certaines questions : pourquoi ?, que devient le droit dechacun ?, y a-t-il des solutions provisoires ou définitives ?, que pouvons-nous en tirer comme conclusion ? Une situation bien difficile, que nous allons tenter de traiter devant vous.

I) Causes et manifestations

A) Les enfants

Les maltraitances sur les enfants n’est pas une simple addition de faits médiatiques, il s’agit d’un fais hautement plus préoccupant. De part les livres, lamédiatisation de certaines affaires, des articles, des thèses…, nous prenons seulement aujourd’hui conscience de ce phénomène dérangeant qui existe depuis bien longtemps.

1) Les violences physiques

« Regardé ce pauvre gamin rué de coups ! C’est tout bonnement scandaleux ! »

De toutes les formes de violence, les violences physiques sont celles qui se voient le plus.Elles sont donc plus repérables, plus facile à identifier.
La maltraitance physique se reconnaît par les traces qu’elle laisse sur le corps de l’enfant : hématomes, brûlures, fracture, et par l’intention de

L’auteur de faire mal pour se faire obéir, pour dominer et maîtriser l’autre.

Il existe d’autres maltraitances physiques comme la séquestration, les privationsalimentaires... L’affaire Banyuls est un bon exemple de ceci : « Le père de famille et son épouse avaient été mis en examen et écroués lundi pour privation d'aliments et de soins au point de compromettre la santé des enfants mineurs, pour manquement à leurs obligations légales et violences habituelles sur mineurs. Les gendarmes avaient perquisitionné samedi le domicile du couple vivant à...
tracking img