E commerce

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Conclusions rédigées de l’étude

LE DEVELOPPEMENT DU E-COMMERCE

Mon sujet d’étude porte sur le développement du e-commerce, ce dernier aussi appelé commerce électronique se caractérise par de lavente à distance, de la vente par correspondance via internet. Je développerai tout d’abord une présentation du e-commerce, puis ses chiffres, les nombreux sites et leurs produits très variés, enfinje terminerais sur la confiance des internautes et leurs satisfactions avec ces nouvelles méthodes.

Le e-commerce est de la vente, des échanges de biens et de services via internet, cela s’effectueau moyen de sites internet, de mails, de publicités en lignes… Il a réellement débuté il y a 8 ans. On peut distinguer plusieurs grandes catégories :
L’échange inter-entreprise appelé Business toBusiness (B to B). C’est le type de commerce électronique le plus prometteur, les transactions y sont plus importantes, les coûts considérablement réduits. Les secteurs ayant la plus forte croissancesont les équipements industriels, informatiques et le High Tech.
L’échange destiné aux consommateurs, appelé Business to Consumer (B to C), il s’agit des sites web marchands, type Fnac, La Redoute, 3Suisses …
La vente de consommateur à consommateur (C to C), se réduit aux ventes aux enchères en ligne, via des sites web marchands, comme eBay, Priceminister …

Les commerçants de proximité sesont inquiétés avec les débuts du commerce électronique, mais leur angoisse est rapidement partit compte tenue des résultats peu satisfaisant. Depuis ce domaine a bien évolué grâce à la mondialisationet la banalisation d’internet. Depuis 2001 on constate une hausse considérable des acheteurs et des ventes en lignes. En 2001 il y a eu un peu plus de 4 millions de clients, en 2002, 5.1 millionsd’acheteurs et fin 2006 la FEVAD en recense 18 millions. Aujourd’hui le chiffre d’affaire s’élève à 16 milliards d’euros, soit une hausse moyenne annuelle de 35 %, provoqué pour une grande partie par...
tracking img