L'adversaire (fiche de lecture)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3138 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Adversaire, Emmanuel Carrere

I. Présentation du livre et de son auteur
1) Le livre L’Adversaire n’est pas une fiction, c’est une biographie. La couverture du livre laisse penser à une histoire triste et dramatique, les personnages sont tous vêtus de noir. L’homme au premier plan représente Jean-Claude ROMAND, le personnage principal du roman. Il baisse les yeux, par peur peut-être, parhonte sûrement. Au second plan, on voit sa famille, sa femme Florence et ses deux enfants, Antoine et Caroline. Ils paraissent lointains même si leur taille laisse penser qu’ils sont proches. Aucun des personnages ne regarde dans la même direction, la femme a le regard perdu, un peu inquiet. L’arrière plan est fait de verdure, il rappelle les forêts Jurassiennes dans lesquelles Jean-Claude se perdaitdes heures durant. 2) L’auteur Emmanuel CARRERE est un écrivain français né le 9 décembre 1957 à Paris. Ecrivain atypique, la plupart de ses romans comme La classe de neige ou l’Adversaire développent de manière très précise et argumentée une interrogation angoissante portant sur l’identité, l’être et le paraître, l’illusion. Pour l’écriture de son roman l’Adversaire, il assista au procès deJean-Claude ROMAND et tout deux entretinrent une correspondance, Jean-Claude depuis sa cellule. Depuis la parution de l’Adversaire en 1999, Emmanuel CARRERE n’a plus écrit et est devenu reporter. Il a tourné un documentaire au cinéma et réalisé un documentaire en Russie. Il fut nommé président du jury du Livre Inter 2003. Sa carrière commence en 1984 avec Bravoure, livre qui lui vaudra le Prix Passiondès l’année de sa sortir et le Prix de la Vocation l’année suivante. Il enchaîna avec La Moustache, Le détroit de Behring (Prix Fémina 1995) ou encore Je suis vivant et vous êtes morts : Philip K.Dick, œuvre dont il parle dans l’Adversaire.

II. Résumé de l’histoire
L’Adversaire revient en détail sur la vie de Jean-Claude ROMAND qui réussit à cacher son inactivité à ses proches et ce, durantune vingtaine d’années. Jusqu’au jour où, las de sa tromperie, il tue tout ceux qui lui étaient chers et qu’il risquait de décevoir en leur apprenant la vérité. Il tente de se donner la mort, en vain. Emmanuel CARRERE cherche à comprendre comment Jean-Claude ROMAND se retrouve prisonnier d’un mensonge le restant de sa vie et comment il en est venu à tuer tous les membres de sa famille.

III.Analyse du personnage principal
Jean-Claude ROMAND est née en 1954, il avait dont 39 ans au moment des faits. Il est issu d’une famille de forestiers Jurassiens est a passé son enfance dans le bourg de Clairvaux-lesLacs, dans le Jura. Son père, Aimé, est « né au lendemain de la guerre », il est droit, travailleur et a toujours su éduquer son unique fils. Sa mère était fragile, c’est pourquoiJeanClaude et son père prenaient soin de garder leurs problèmes pour éviter d’inquiéter davantage la mère, aussi « tout devait toujours aller bien, sans quoi la mère irait plus mal et il aurait été ingrat de la faire aller plus mal pour des brouilles, de petits chagrins d’enfant. Mieux valait les cacher. » Jean-Claude est dont l’enfant unique d’une famille unie, détestant plus que tout le mensonge etétant très croyante. Il évolue dans un monde à lui, gardant ses secrets pour lui ou le partageant avec son unique confident qui n’est autre que son chien. Il aura d’ailleurs une crise durant le procès lorsque l’on fera allusion à ce chien. Comme il l’est décrit page 55, Jean-Claude « a vacillé. Il s’est mis à trembler doucement, puis tous ses membres, et une sorte de fredon égaré s’est échappé de sabouche […] On a entendu sa tête frapper le plancher, on a vu ses jambes battre l’air ». C’était un enfant calme, sage et sérieux, qui « avait un an d’avance, lisait beaucoup ». « Interne au lycée de Lons-le-Saunier », c’est « un adolescent solitaire », peu sociable, il n’a pas beaucoup d’amis. A cette époque, il se confie à une petite amie imaginaire, Claude. Au bac de philosophie, Jean-Claude...
tracking img