L'art baroque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1716 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'art baroque et l'école hollandaise

1. L'art Baroque

a. La naissance de l'art baroque

Avec le développement de l'imprimerie, les idées religieuses de Luther, les raisonnements scientifiques de Copernic et de Galilée, les styles artistiques nés à Venise se diffusent à travers tout l'Europe, la foi vacille jusqu'au moment où la Réforme divise l'Europe : au nord, les protestants, ausud, les catholiques.
Le pouvoir de l'Espagne s'impose jusqu'en Italie et à la Cour des Papes, substituant au mode de vie italien un style beaucoup plus austère. La liberté de l'artiste diminue et celui-ci, à nouveau, entre au service de la noblesse et de l'Eglise : il crée des oeuvres luxueuses et impressionnantes qui se conforment aux nouvelles normes de pudeur et de spiritualité et qui démontrentla grandeur des deux institutions. On peint a nouveau des thèmes religieux et les personnages sont vêtus.

L'art baroque est né à Rome à la fin du XVIème siècle, bien qu'il ne commença à se développer qu'à partir du XVIIème siècle. Associé aux régimes autoritaires liés à l'Eglise, l'art baroque s'épanouit particulièrement dans les États traditionalistes, l'Italie, l'Espagne et certains paysgermaniques. C'est dans les pays catholiques que l'art baroque s'est le mieux développé, tout particulièrement dans les dernières années de la Contre-Réforme, aux environs de 1600 : pour s'opposer à la progression du protestantisme, l'Église romaine réaffirme ses croyances traditionnelles, et s'engage à reconcquérir le plus defidèles possible. Elle va opposer des représentations sacrées et grandiosesaux idées que les ministres du culte réformé (protestantisme) veulent communiquer.

b. Ses caractéristiques

L'art Baroque a été formé pour reconcquérir un certain nombre de fidèles, après le succès de la religion protestante. Pour cela, les statues et les peintures sont faites pour émouvoir la personne qui les regarde. Les visages sont toujours pleins de sentiments, les personnesreprésentées sont toujours en mouvement, les lignes sont courbes, il y a des effets dûs à certaines méthodes artisitiques, comme le clair-obsur.

En architecture, il y a peu de changements de forme et on retrouve même les éléments qui étaient réapparus à la Renaissance :
– colonnes
– pilastres
– corniches
– moulures
– tympans etc...
Mais ils se combinent avec des volumes et d'autres types dedécorations.

Cathédrale de Palerme

Par contre, les scuptures changent beaucoup et jouent un rôle esthétique
– l'intérêt pour les formes sinueuses et les mouvements
– l'expression et le dramatisme. Ce dernier s'obtient grâce à une techique qui rehausse les contrastes lumière-ombre : la taille n'est pas verticale mais inclinée et profonde.
L'extase de Ste Thérésa
de Le BerninPour la peinture, le nouveau style favorise les thèmes de religion.
– Il combine réalisme et illusion
– Il décharge le dessin
– Il utilise en abondance les tons dorés
– Le clair-obscur devient plus dramatique
– La perspective aérienne acquiert de l'importance
– La composition suit des lignes ondulées, circulaires ou brisées.

Judith et Holopherne
de Gentileschi
La littératurebaroque cherche à sortir le lecteur de son univers quotidien en utilisant plusieurs techniques :
– Elle se fait subtile et violente, s'abandonnant tour à tour à l'éclat des images et aux ténèbres ressassant l'angoisse de l'être.
– Elle s'exprime par le goût pour le grandiose et le pathétique
– Elle se base sur les subtilités psychologiques, l'étrange, et, sur le plan de l'expression, par l'abusdes images et des formules compliquées.
– Corneille (1606-1684), avec Le Cid, Cinna, Polyeucte ainsi qu'Horace, fut un célèbre auteur dramatique pour ses pièces de théâtre.
– Luis de Góngora (1561-1627), fut un poète espagnol.
– Charles Sorel (1582-1674), fut un romancier et écrivain français.

Pierre Corneille
(1606-1684)

La musique baroque n'a ni la même origine ni la même...
tracking img