L'art de voyager, les essais( iii, 9), montaigne, 1598

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (605 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Outre ces raisons, le voyager me semble un exercice profitable. L'âme y a une continuelle exercitation 1, à remarquer des choses inconnues et nouvelles. Et je ne sache point meilleure école, commej'ai dit souvent, à façonner la vie, que de lui proposer incessamment la diversité de tant d'autres vies, fantaisies, et usances : et lui faire goûter une si perpétuelle variété de formes de notrenature. Le corps n'y est ni oisif ni travaillé : et cette modérée agitation le met en haleine. […]Moi qui le plus souvent voyage pour mon plaisir, ne me guide pas si mal. S'il fait laid à droite, je prendsà gauche : si je me trouve mal propre à monter à cheval, je m'arrête. Et faisant ainsi, je ne vois à la vérité rien, qui ne soit aussi plaisant et commode que ma maison. Il est vrai que je trouve lasuperfluité toujours superflue : et remarque de l'empêchement en la délicatesse même et en l'abondance. Ay-je laissé quelque chose à voir derrière moi, j'y retourne : c'est toujours mon chemin. Je netrace aucune ligne certaine, ni droite ni courbe. Ne trouve-je point où je vais, ce qu'on m'avait dit ? comme il advient souvent que les jugements d'autrui ne s'accordent pas aux miens, et les aitrouvé le plus souvent faux : je ne plains pas ma peine : J'ay appris que ce qu'on disait n'y est point.

J'ay la complexion du corps libre, et le goût commun, autant qu'homme du monde : La diversitédes façons d'une nation à autre, ne me touche que par le plaisir de la variété. Chaque usage a sa raison. Soient des assiettes d'étain, de bois, de terre : bouilli ou rôti ; beurre, ou huile, de noix oud'olive, chaud ou froid, tout m'est un. Et si un, que vieillissant, j'accuse ceste généreuse faculté : et aurais besoin que la délicatesse et le choix, arrêtât l'indiscrétion de mon appétit, etparfois soulageât mon estomac. Quand j'ay été ailleurs qu'en France : et que, pour me faire courtoisie, on m'a demandé, si je voulais être servi à la Françoise, je m'en suis moqué, et me suis toujours...
tracking img