L'etique de la besogne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1210 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
II. L’éthique de la besogne.
En utilisant de nouveau l’idéaltype afin de cerner les différentes influences, Weber définit les quatre principales sources du protestantisme ascétique que sont : le calvinisme, le piétisme, le méthodisme ainsi que les sectes baptistes.
a. Les fondements de l’ascétisme religieux
i. Le calvinisme.
Le dogme fondamental du calvinisme est celui de la prédestination.Celui-ci marque son opposition radicale d’avec le catholicisme dans le déterminisme auquel l’homme est voué conséquence de la toute puissance divine. La confession de Westminster de 1647 exprime ce fait : " Chapitre III (Des décrets éternels de Dieu),n°3.-Par décret de Dieu, et pour la manifestation de Sa gloire, tels hommes […] sont prédestinés à la vie éternelle, tels autres voués à la mortéternelle. " De sorte qu’en rejetant le salut par l’Eglise et les sacrements, ce dogme consacre la " solitude spirituelle " du réformé et par-là célèbre le paroxysme du " désenchantement du monde." Ce type de religiosité qui perçoit la divinité comme étant absolument transcendant et trop éloigné de l’humain conduit d’une part les fidèles à se considérer comme des " instruments actifs " de Dieu et dansun " individualisme pessimiste " à œuvrer pour la connaissance de leur salut par la glorification de Dieu, c’est ce qu’exprime la formule calvinisme omnia in majorem Dei gloriam : tout ce que fait le chrétien sert la gloire de Dieu. Une glorification par les actes, le travail s’effectue dans un monde affranchi de la magie spirituelle ce qui pousse l’élu à le rationaliser au même titre que sa " vietout entière, à chaque instant, dans chaque action " une attitude permettant de surmonter et de répondre à la sempiternelle et angoissante question : " Suis-je l’élu ? "
ii. Le piétisme.
La prédestination est également le point de départ de ce mouvement. Mais alors que les calvinistes entreprenaient par leurs actes une lutte permanente ascétique afin de s’assurer la béatitude éternelle dansl’au-delà, la volonté de se rassembler entre fidèles de la " praxis pietatis " introduisait dans cet ascétisme un sentiment commun à celui des luthériens celui d’unio mystica ou une passivité contemplative et sentimentale conduisant les fidèles à pratiquement vouloir jouir de la béatitude éternelle ici-bas. De sorte que " l’élaboration d’une éthique professionnelle rationnelle, à la manièrecalviniste, en fut certainement retardée " et tandis que le calvinisme et l’éthique du travail qui l’accompagne est une recherche systématique de son propre salut, le piétisme conduit à accomplir son travail " pour l’amour du métier ". Weber tire ainsi une conclusion provisoire à la différence constatée, le piétisme conduirait plus à donner des personnes " fidèles " à leur besogne alors qu’il apparaît une "affinité élective du calvinisme pour le dur légalisme de l’entrepreneur capitaliste bourgeois ". Ainsi si l’éthique professionnelle rationnelle développée n’est pas contradictoire avec le piétisme elle est freinée par rapport à ce qu’elle peut être avec le calvinisme.
iii. Le méthodisme
C’est un mouvement anglo-américain correspondant au piétisme continental alliant unio mystica luthérien etrefus des fondements dogmatiques calviniste. La rigueur méthodique pour parvenir à la certitudo salutis est son fondement, notamment appliquée au caractère émotionnel. Et c’est en fait là la caractère novateur de cette doctrine, le sentiment de la grâce doit s’ajouter à la conduite vertueuse, les signes de celle-ci étant les mêmes que pour le calvinisme. Finalement, nous dit Weber, le méthodisme,n’apporte " rien de nouveau à l’évolution de l’idée de Beruf "
iv. Les sectes baptistes.
Elles constituent dans le courant des XVI et XVII siècles, " le second facteur indépendant de l’ascétisme protestant ", baptistes, mennonites et quakers. L’importance de ce mouvement réside surtout dans sa volonté d’être une secte, néanmoins son intérêt est limité dans l’étude des fondements religieux de...
tracking img