L'imagination

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5651 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le pacte des ombres

Chapitre 1 : Le pays d'Alzadah

Le temps des vacances touchait à sa fin. Le soleil ne brillait plus comme avant, et les oiseaux commençaient à faire leurs bagages pour le sud. Sinoi ne supportait plus de voir l'horloge tourner. Il prit son sac et rentra dans la voiture. Il était un peu angoissé, c'était la première fois qu'il changeait de lycée, dans une ville inconnueoù il ne passait que lorsque sa mère allait le déposer à la bibliothèque. Personne ne le connaît, et il ne connaît personne. Dans cette ville, il ne reconnaît que ce grand bâtiment où littéraires et scientifiques peuvent se rencontrer dans une même pièce sans se rembarrer. La voiture roulait à une vitesse raisonnable lorsqu'un éclair de lumière violette traversa la route qui fut vite remplacée parun petit sentier de forêt, entouré de pins et d'érables. Le frein s'actionna instantanément, stoppant net le véhicule. Ses deux occupants sortirent d'une même geste, se posant la même question :
« Que s'est-il passé ??! »
Ils continuèrent à observer ce paysage téléporté, puis ils remontèrent dans la voiture pour voir ce qu'il y avait au bout du chemin. L'épaisse forêt apparue était sombre, maisclaire à la fois, laissant passer des raies de lumière venant du ciel d'automne. Un léger chuintement se fit entendre et un autre éclair violet se répandit dans l'espace confiné de l'habitacle, emportant le véhicule et sa conductrice. Sinoi, qui était resté assis sur son siège, tomba les fesses par terre, le laissant perplexe. L'instant d'après, sans avoir pourquoi, il s'éleva pour se retrouverentouré d'un halo de lumière noire, tout en restant lumineuse. Ses vêtements se désagrégèrent pour laisser place à un baggie noir parsemé de flammes tribales blanches. Un gant se matérialisa sur sa main droite comme s'il lui était tissé directement à même la peau, sans qu'il n'en ressente la moindre douleur, et remonta jusqu'à son coude. Un tatouage lui barrait tout son bras gauche, représentant unserpent enroulé et dont sa gueule grande ouverte, crocs en avant, se terminait sur sa poitrine où une tête de loup essayait de repousser son agresseur. A son côté s'était matérialisé un petit tanto, petit poignard japonais, de fer incrusté de diamants noirs, et dont deux bandes de tissu noir et blanc s'enroulait autour de la garde, retenu par une ceinture noire avec une boucle représentant undragon lové dans son nid. Ses cheveux, devenus lisses, s'étaient allongés, à la hauteur de ses épaules, formant en même temps des tresses où apparurent des perles de couleurs verte, jaunes, rouges, blanches et noires. Ses yeux changèrent de couleurs. Habituellement marrons, ils s'éclaircirent pour devenir métalliques, aussi froid que l'acier, offrant à ses yeux un dégradé en noir et blanc. Son teint,lui, au contraire, se rembrunit, prenant un ton hâlé à faire pâlir les Incas.
Une fois la transformation achevée, Sinoi retomba au sol sur ses pieds, et remarqua qu'il n'avait pas de chaussures. Soudain, il pris conscience d'une chose : le seul souvenir qu'il avait de sa vie urbaine était … plus rien ! Aucun souvenir ne venait se bousculer dans sa tête, mis à part un nom : Misty (Maren). Ce nomne cessait de le suivre, sans savoir à qui il appartenait, ni même à ce que ressemblait la personne le portant, mais il était sur d'une chose, il aimait profondément cette personne, il était pret à mourir pour elle.
La première minute d'étonnement passée, le jeune adolescent se dit :
« Comme on est ici, autant visiter... » Et il entrepris de continuer le sentier, voulant tirer son arme de lamain droite referma sa main gantée et s'aperçut avec surprise qu'il tenait déjà une arme ! Une arme invisible aux yeux des autres, mais bien réelle pour le jeune garçon. Une arme redoutable, un long couteau d'un vingtaine de centimètres, aussi effilé qu'un lame de rasoir, tout fait d'acier pur, dont des diamants blancs était enchâssés de la garde jusqu'au début de la lame, formant ainsi un...
tracking img