L'individu n'est il rien hors de toute civilisation?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (660 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bergson refuse l’idée qu’on puisse concevoir l’individu hors de toute civilisation. C’est qu’en effet ; même seul, l’individu conserve ce qu’il a acquis. Sans cela, il ne serait rien.

Pourtantlui-même admet que l’individu peut se laisser aller comme s’il avait au moins une sorte de pouvoir négatif.

Ne peut-on pas aller plus loin et penser que l’individu peut aller à l’encontre de sacivilisation ? N’est-ce pas ainsi que des inventions sont possibles ? Dès lors, est-il vrai qu’il n’est rien hors de toute civilisation ?



Il est vrai que concevoir l’homme hors de toutecivilisation implique de lui ôter tout ce qu’il a acquis grâce à son éducation. Si on considère qu’un homme n’est ni Indien, ni Tartare, ni de Genève ou de Paris, à l’instar de Rousseau dans sa lettre àPhilopolis, il faut alors concevoir l’homme en général. Or, on trouvera que cet homme à l’état de nature ne sait rien faire de proprement humain. Il en a l’aspect physique. Tout au plus, on peut lui accorderà titre de virtualités la pensée, la capacité de parler voire de fabriquer des objets utiles ou encore d’obéir à des règles.

Néanmoins, l’homme hors de toute civilisation n’est pas absolument rien.Si on peut le concevoir élever par des singes ou des loups, l’inverse n’est pas possible. Autrement dit, l’homme n’est pas un être naturel. N’est-ce pas ce qui fait qu’il est capable de résister à lasociété et donc à sa civilisation ?


L'invidu n'est il rien hors de toute civilisation ?

Remarquons en effet avec Bergson que l’homme peut se laisser aller s’il est seul. Mais même en sociétéil est possible d’être seul ou de se rendre solitaire. L’homme a donc un pouvoir négatif de résister à la vie sociale. Par conséquent, il n’est pas rien hors de toute civilisation. Chez les animauxsociaux, l’individu ne se laisse jamais aller. Il suit son instinct. L’homme quant à lui a besoin d’être éduqué. Par conséquent, c’est son penchant à la liberté qui le caractérise comme Kant l’a...
tracking img