L'influence sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8137 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’influence sociale, son rôle, sa place
par Stéphane Laurens

Extrait de l’ouvrage « Psychologie sociale » sous la direction de Nicolas Roussiau.

I – Présentation
Présentation de l’auteur :
Stéphane Laurens est professeur de psychologie sociale à l’Université Rennes 2, il a obtenu en 1996 sa thèse de doctorat de troisième cycle : « L'émergence d'idées nouvelles: De l'idée nouvelle auchangement social, quel rôle pour les minorités ? » sous la direction de Serge Moscovici à l’EHESS. Il a également une habilitation à diriger des recherches qu’il a soutenue le 3 décembre 2004 : « Influence : des théories confrontées à la diversité des effets », sous la direction de Mohamed Doraï à l’Université Rennes 2.
De plus, depuis décembre 2002, il est membre du comité de rédaction duBulletin de psychologie et du comité scientifique de la revue Les Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale.
Activités de recherche, valorisation, travaux principaux, bibliographie : Ses recherches visent à démentir la conception fantasmatique de la relation d’influence aux conséquences liberticides et à démontrer la nature fondamentalement réciproque des relations entre source et cibled’influence. D’ailleurs, ses recherches l’ont amené à publier deux livres et des chapitres de livres (10), des articles scientifiques (25) et de vulgarisation et à organiser des journées de recherches et colloques...
Bibliographie : Laurens Stéphane (2002), Les conversions du Moi – Essai de psychologie sociale, Paris, Desclée de Brouwer. 310p. Laurens Stéphane et Roussiau Nicolas (2002), La mémoire sociale– Identités et Représentations Sociales, Rennes, Presses Universitaires de Rennes. 310p.
Présentation du texte :
Dans son introduction l’auteur commence par donner une définition succincte de ce qu’est l’influence sociale : « l’influence est au cœur des relations entre individus, elle définit le rapport de l’individu au groupe ». Il poursuit sur une observation faite à travers l’analyse desdifférents concepts théoriques, il remarque l’existence de deux positions contraires sur la question de l’influence. En effet, l’une interroge sa place dans la société, qui peut être soit naturelle autrement dit intrinsèque à toute vie en société soit au contraire anormale. Quant à l’autre conception, elle traite de son effet ; aussi est-elle néfaste ou bien socialisante ? Toutes deux sont abordéesdans le texte qui suit.

1 - L'influence dans la société : essentielle ou dommageable ?
Stéphane LAURENS développe dans sa première partie les deux différents points de vue opposés sur la place de l ‘influence dans la société. La première affirme que l’influence est naturelle et joue un rôle essentiel dans la société et ce par la présence d’un lien entre les individus. Cette théorie est défenduepar Roustang et Freud. En effet, tous deux pensent que ce qui érige une société, c’est avant tout le lien entre les individus qui agit comme une glu. Et si cette glu, ce ciment de la société est amené à être brisé alors on peut imaginer la fin de la société. Tandis que dans la seconde position, l’influence est considéré comme anormale et donc tenue responsable des désordres de la société. Lacause est liée aux conséquences de l’ordre économique qui font que les individus sont mus par leurs intérêts. Ainsi le rôle principal de l’état sera de garantir la sécurité entre les individus. D’ailleurs l’auteur fait une remarque pertinente à ce sujet : Dans le cas d’un crime perpétré par les individus, on cherchera seulement à savoir qui a influencé l’auteur du crime au lieu de se demanderpourquoi les individus ne s’entretuent pas entre eux. Cet exemple conduit l’auteur à s’interroger sur les origines de l’influence.

2 - Les origines de l’influence
Le rapport d’influence entre les individus est principalement basé sur des croyances (sorcelleries, phénomène de possession) ; aussi reconnaissait-on l’existence d’un fluide mais manipulé par un être hors du commun. En 1766, Mesmer,...
tracking img