Joseph

Joseph est le père de Marcel. L’auteur le décrit comme « un jeune homme brun, de taille médiocre, sans être petit. Il avait un nez assez important, mais parfaitement droit, et fort heureusement raccourci aux deux bouts par sa moustache et ses lunettes, dont les verres ovales étaient cerclés d’un mince fil d’acier. Sa voix était grave et plaisante et ses cheveux d’un noir bleuté, ondulaient naturellement les jours de pluie. Â» C’est un personnage que Marcel considère comme héroïque. Joseph est le cinquième enfant d’un tailleur de pierre. Il est instituteur dans la région de Marseille, et il obtient par la suite une promotion et devient « instituteur titulaire à l’école du chemin des chartreux ».

C’est grâce à Joseph Pagnol que Marcel développe un goût pour la lecture et l’apprentissage. En effet, ce père aimant et attentionné envers son épouse et son fils garde Marcel dans sa salle de classe, pendant que sa femme, Augustine, vaque à ses occupations. Alors que tous pensent que l’enfant reste passif au fond de la classe, celui-ci retient en vérité toutes les leçons que son père dispense aux élèves plus âgés. Ainsi, Joseph apprend à lire à son fils à son insu. Il est le seul qui va s’émerveiller lorsque la famille découvre les capacités précoces de l’enfant, tandis que les autres s’en effraient. Il encouragera toujours Marcel à poursuivre plus avant son apprentissage et à développer sa curiosité. Joseph représente pour Marcel la figure paternelle dans toute sa splendeur : immuable, pérenne et digne de...

Lire le document complet

Documents relatifs