Résumé

La vie devant soi est un roman de Romain Gary, publié en 1975, sous le pseudonyme d'Emile Ajar. L'auteur, critiqué par la presse pour son écriture et sa façon de vivre, entre dans une aventure littéraire sans précèdent. Pour la première fois dans l'histoire littéraire, le même auteur reçoit deux fois le prix Goncourt ; en 1956 pour Les Racines du ciel et en 1975 pour La vie devant soi.

L'histoire se passe au sixième étage d'un immeuble de Belleville près de Paris, chez Madame Rosa. Madame Rosa ─ une ancienne prostituée juive qui revient du camp d'Auschwitz ─ devenue trop âgée pour pratiquer un métier, elle s'occupe des enfants de prostituées. Parmi eux, Mohamed (Momo), un garçon de 11 ans, avec qui elle tisse des liens bien que son état de santé se détériore tout au long de l'histoire. Une véritable histoire d'amour se développe entre les deux personnages, celle d'une mère et un fils.

Momo adore le cirque et un jour, tandis qu'il regarde un spectacle, une jeune femme blonde pose sa main sur son épaule et lui demande son prénom, d'où il vient, avant de lui conseiller de ne pas rester là tout seul. Puis, elle s'en va et Momo la suit jusqu'à sa maison où il voit ses deux enfants.

Deux heures plus tard, il recroise cette jeune femme qui se rend à son travail dans un studio de cinéma. Il rentre dans le studio, il regarde tout ce qui se passe et la jeune femme le reconnaît, ils discutent tous les deux et elle donne son prénom : Nadine et explique son métier. Puis, ils vont manger une glace et Nadine lui donne son adresse et son numéro de téléphone afin qu'il puisse venir quand il veut chez elle. Il répond qu'il n'a pas trop le temps mais pense que cela pourrait lui être...

Lire le document complet

Documents relatifs