Oliver Twist

Oliver est le héros de l’histoire. Il est orphelin, sa mère est décédée en le mettant au monde. « Le chirurgien le lui mit dans les bras ; elle appliqua avec tendresse sur le front de l’enfant ses lèvres pâles et froides ; puis elle passa ses mains sur son propre visage, elle jeta autour d’elle un regard égaré, frissonna, retomba sur son lit, et mourut ». Il grandit donc chez une logeuse, Mme Mann, qui le maltraite et le sous-alimente. « Il était trop bien habitué à souffrir, il avait trop souffert là où il était, pour déplorer très vivement la perspective d'un changement. »C’est pourtant un petit garçon au beau visage, pur, naïf et innocent, presque angélique, mais il va croiser de nombreux personnages mal intentionnés qui vont tenter de le pervertir. Son nom, Twist, signifie en anglais « tourner » ou « renverser », et nous fait penser aux revers de chances qu’il va connaître tout au long de l’histoire. À neuf ans, il va être placé à l’hospice puis chez les Sowerberry où il est apprenti pour fabriquer des cercueils : « Un morceau de pain à la main, et coiffé de la petite casquette de drap brun des enfants de la paroisse, Olivier fut emmené par M. Bumble hors de cet affreux séjour, où jamais une parole ni un regard d’affection n’avait embelli ses tristes années d’enfance. Et pourtant il éclata en sanglots quand la porte se referma derrière lui ; quelque misérables que fussent les petits compagnons d’infortune qu’il quittait, c’étaient les seuls amis qu’il eût jamais connus, et le sentiment de son isolement dans ce vaste univers se fit jour pour la première fois dans le cœur de l’enfant. » À dix ans, il...

Lire le document complet

Documents relatifs