La Justice Est Le Droit Du Plus Faible Dissertations et mémoires

  • dm de phylo

    Philosophie: le droit est il la force des faibles ? références: ressenti de Nietzche rousseau droit du plus fort "Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit  le loup et l'agneau de la fontaine...

      694 Mots | 3 Pages  

  • Le droit protège t il le faible ?

    l’hiver 1954, notre droit protège une population démunie tant des rigueurs de la nature que de l'exercice d'un droit de propriété. Par extension, cet ensemble de règles et de normes qui définissent ce qui est permis ou interdit par l'autorité dans une société constitue le droit. La vie en société...

      2541 Mots | 11 Pages  

  • Le droit est il avant tout une garantie pour les faibles ?

    Le droit est il avant tout une garantie pour les faibles ? Introduction : "Dans l'ordre de la nature, il n'y a pas d'autre droit que la force, laquelle donne le droit d'avoir plus que les autres. C'est cette même force de la nature qui vaut dans l'ordre social, où la seule loi qui vaille n'est...

      1494 Mots | 6 Pages  

  • Le droit est-il l'instrument du fort ou l'arme du faible ?

    Le droit est-il l’instrument du fort ou l’arme du faible ? Le droit est né de la nécessité d’organiser, de rectifier et d’équilibrer les rapports entre les hommes. Livrés à leurs passions, engendrant ainsi conflit et insécurité, ils ont donc instauré par nécessité des règles de droit se voulant...

      2275 Mots | 10 Pages  

  • Etude de texte, georgias, platon

    Mais existe-t-il une justice universelle pour tout le monde ? Ce texte, écrit par Platon (427-347 avant J.-C.), est un dialogue entre Calliclès et Socrate qui a pour thème la justice en soi selon la pensée de Calliclès. Il pose la question suivante : la justice en soi doit-elle être...

      2796 Mots | 12 Pages  

  • Philosophie le desir

    La loi I/ Le droit positif contre la vengeance. Le droit désigne ce que l’on appelle le « droit positif », l’ensemble des règles et des lois qui organisent la vie d’une société. Le droit positif diffère d’une société à l’autre, et il définit ce qui est légal. Il est constitué contre la vengeance...

      1275 Mots | 6 Pages  

  • droit du plus faible

    « La justice est un principe philosophique, juridique et moral fondamental en vertu duquel les actions humaines doivent être sanctionnées ou récompensées en fonction de leur mérite au regard du droit de la morale et autres sources prescriptives de comportements. Quoique la justice soit un principe à...

      362 Mots | 2 Pages  

  • Force et justice

    : force et justice. Le terme « juste» vient du mot latin jus qui signifie « droit ». Le terme « droit » vient du latin directum qui signifie « aligné », « en ligne droite ». Selon, l’étymologie, la justice est la rectitude, donc le respect des règles du droit. Mais le nom romain du droit jus ne dérive...

      2178 Mots | 9 Pages  

  • l'égalité est-elle un critère essentielle de la justice?

     L'égalité se définit selon la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune » L'égalité est donc le principe qui fait que les hommes doivent être traités...

      1351 Mots | 6 Pages  

  • L'injustice et le droit

    nom du droit, pour le droit ) OU la modalité du combat ( on combattrait l’injustice en respectant le droit, par le droit) - si c’est au nom du droit qu’on combat l’injustice, c’est en faisant quoi ? désobéir est-ce la seule solution ? L’injustice : ce qui est contraire à la justice, au sens...

      1040 Mots | 5 Pages  

  • Commentaire d’un texte de l’ouvrage gorgias de platon de calliclès

    l’ouvrage Gorgias de Platon de Calliclès On a affaire à un extrait tiré de l’ouvrage Gorgias de Platon où Calliclès exprime son point de vue concernant le droit et le devoir selon la nature. Et d’après lui, « on doit laisser aller ses passions et les assouvir avec tout ce qu’elles peuvent désirer et ne pas les...

      1614 Mots | 7 Pages  

  • cacapipi2.0

    nous donne des droits proportionnels à la force dont nous disposons, pour nous imposer vis à vis d'autrui a été défendue par des philosophes et rhétoriqueurs grecs au temps de Platon (les sophistes). En opposant lois dictées par les hommes et la nature, ils voulaient définir la justice par la conformité...

      505 Mots | 3 Pages  

  • La justice penale internationale

    La justice, si elle se veut la plus efficace, se doit d’être applicable à l’ensemble des Hommes constituant l’Humanité. C’est vers cet objectif que tend la Justice Pénale Internationale (JPI). La Justice Pénale a, dans un premier temps, vocation à déterminer les sanctions répressives attachées a un acte...

      1592 Mots | 7 Pages  

  • Explication de texte malebranche

    Il nous semble donc légitime de se demander si la notion de justice peut être le fondement de ces conventions ? Malebranche dans l’extrait étudié d’Entretiens sur la métaphysique va essayer de démontrer par la négative que la notion de justice existe. Dans un premier temps, Malebranche réfute la théorie...

      1684 Mots | 7 Pages  

  • Explication platon gorgias

    1° Le texte : « La loi est faite par les faibles et par le plus grand nombre. C'est donc par rapport à eux-mêmes et en vue de leur intérêt personnel qu'ils font la loi et qu'ils décident de l'éloge et du blâme. Pour effrayer les plus forts, les plus capables de l'emporter sur eux, et pour les empêcher...

      1429 Mots | 6 Pages  

  • Apologie de socrate

    point ce texte court est intéressant et complexe. Si Socrate refuse de s'évader ce n'est pas parce qu'il se réjouit de mourir, mais parce que la justice est plus importante que la vie. Les raisons invoquées sont donc essentiellement morales et politiques. En ce qui concerne votre première question, vous...

      1784 Mots | 8 Pages  

  • Commentaire pascal

    Dans notre société, la justice a besoin des forces de l'ordre pour se faire respecter. En effet, un meurtrier ne se rendrait pas de son propre chef à la police, de même qu'un prisonnier ne resterait pas dans sa prison si aucune surveillance n'était mise en place. La justice, pour se faire entendre, semble...

      2801 Mots | 12 Pages  

  • Georges gusdorf écrit : «  la philosophie, dans son ensemble, refuse de valider le droit du plus fort ; elle pourrait se définir comme le passage de la violence à la raison. » qu’en pensez-vous ?

    quelconque individu si le droit du plus fort s’applique au quotidien de nos jours, il répondra que non, que tous les hommes sont libres et égaux. Cependant lors d’une interaction entre deux ou plusieurs individus, l’un ou plusieurs d’entre eux se sentiront plus faibles, et les autres plus forts que les autres...

      2134 Mots | 9 Pages  

  • Securite Justice Blouvel 141211

    la sécurité et de la justice (INHESI) Jeudi 11 décembre 2014 ------------« SECURITE ET JUSTICE. Réflexions sur la confusion entre fonction judiciaire et fonction exécutive » par Monsieur Bertrand Louvel, premier président de la Cour de cassation Le droit à la sécurité est un droit de l’homme vis-à-vis...

      1723 Mots | 7 Pages  

  • Commentaire pasal

    nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu’il y a toujours des méchants ; la force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force ; et pour...

      1248 Mots | 5 Pages  

tracking img