Étudiant

Pages: 2 (283 mots) Publié le: 7 novembre 2010
La Scouine

Plan

Introduction:

Albert Laberge est un écrivain québécois né à Beauharnois dans une famille de cultivateur en 1871. Membre d’une École littéraire de Montréal,il est devenu chroniqueur sportif pour la Presse jusqu’on 1932. Albert est le premier canadien-français à faire du réalisme. Son premier Roman « La Scouine » publié en 1918, illustreparfaitement la réalité lamentable des paysans au XIXe siècle, dans lequel la littérature québécoise était généralement du terroir. La représentation du cultivateur dans le roman «La Scouine » est décrite d’une façon réaliste, contradictoire à celle de la représentation arborée par la littérature du terroir. L’auteur révèle la vie du paysan sur sa terre et sarelation avec la religion.

1. Idée principale :
a)description physique du paysan
b)

2. Idée principale : Terrea)
b)

3. Idée principale : Religion
a)
b)

Conclusion :

Enfin, dans l'extrait du roman La Scouine de Albert Laberge lepaysan est présenté comme l’homme le plus misérable, esclave de sa terre sans qu’elle lui apporte aucun gain, juste le chagrin et la peur de l’incertitude de l’avenirprésente lesaspects les plus négatifs du travail de la terre, soit un pauvre homme mal-en-point travaillant ardemment une terre infertile qui le fatigue énormément en plus d'être puni par dieu pour lemauvais résultat de son travail de la terre. Contrairement aux autres oeuvres parues dans la même époque qui dressaient un portrait idéalisant le travail de la terre, La Scouine fitun impact par sa sombre description de la terre,  et cette manière d'associer l'agriculture à un avenir incertain va tout à fait à l'encontre du conservatisme valorisé par le clergé.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etudiante
  • Etudiant
  • Étudiant
  • Etudiante
  • Étudiant
  • etudiante
  • etudiant
  • Etudiant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !