Adam smith et la division technique du travail

842 mots 4 pages
La division technique du travail commence par l’analyse du processus de travail : c’est-à-dire la séparation du travail de production en ses éléments constituants. Ceci est caractéristique de tout processus de travail organisé par le travailleur selon son besoin propre.
Nous pouvons prendre l’exemple d’un ferblantier et la construction d’un entonnoir, de même façon un comptable faisant ces factures. Cette méthode d’analyse du processus de travail présente la première forme de travail parcellarisé.
Cette méthode satisfait aux 3 avantages de la division du travail donnés par Adam Smith la richesse des nations.

Dans cet exemple la division du travail va plus loin que l’exemple du ferblantier ou du comptable. Opérations séparées puis confiées à des ouvriers différents : Travailleur parcellaire.
Rendu possible avec la capitaliste
La division du travail est le produit d'un penchant naturel à tous les hommes qui les porte à trafiquer, à faire des trocs et des échanges d'une chose pour une autre "
Ce qui permet la division du travail, c’est l’échange. Les hommes se répartissent les tâches pour survivre, puis s’échangent les fruits de leur travail. Plus les échanges s’accroissent, plus les hommes sont à même de se consacrer à une tâche particulière et d’espérer des autres la satisfaction de leurs autres besoins.
Mais Adam Smith est conscient de l'inconvénient majeur d'une division du travail très poussée. Par ailleurs, la division du travail n’a pas que des avantages. Smith note qu’elle peut avoir des effets désastreux sur l’intellect des ouvriers qui sont abrutis par la répétition de gestes d’une simplicité toujours plus grande.
Abêtit l'ouvrier dans la mesure où il fait toujours la même tâche, et tend donc à perdre la capacité de faire autre chose

La division du travail est le meilleur moyen d'accroître la richesse des nations, car elle augmente la force productive du travail (c’est à dire la productivité du travail). Pour illustrer ce phénomène, Smith

en relation

  • Adam smith : la distinction entre la division du travail et la division technique du travail
    597 mots | 3 pages
  • Adam Smith
    3564 mots | 15 pages
  • Adam smith : sociologue écossais
    967 mots | 4 pages
  • Adam smith et la division du travail
    3832 mots | 16 pages
  • Adam smith : la division du travail et l’extension des marchés
    3451 mots | 14 pages
  • La division du travail selon Adam Smith
    634 mots | 3 pages
  • La division du travail smith
    2149 mots | 9 pages
  • Richesse des nations, smith. faculté d'échanger et division du travail
    2168 mots | 9 pages
  • adam smith
    577 mots | 3 pages
  • La division du travail selon smith
    765 mots | 4 pages