Adoption

Pages: 7 (1516 mots) Publié le: 23 février 2011
Heurts et bonheurs de l’adoption RUBRIQUE

L’adoption en France

Catherine Villeneuve-Gokalp – INED

...en chiffres et selon le pays d’origine
La loi française exige comme préalable à toute adoption d’un enfant la délivrance d’un agrément par le président du conseil général. Le nombre d’agréments délivrés chaque année a augmenté de 50 % en quinze ans et atteignait 8 800 en 2005. Lavalidité de l’agrément étant de cinq ans, 27 400 familles étaient autorisées à adopter en 2005 (1). Cependant, toutes n’étaient pas dans l’attente d’un enfant, certaines avaient renoncé à leur projet sans en informer les services d’adoption et les statistiques ne tiennent pas compte de ces abandons. Le nombre annuel d’adoptions a relativement peu augmenté : il était de 4 400 en 1990 et de 5 000 en 2003,il est stable depuis. Cette progression est due uniquement à l’adoption internationale, le nombre de pupilles de l’État ayant constamment diminué (il est passé de 10 000 en 1985 à 5 000 en 1992 et il a encore été divisé par deux depuis). À peine le tiers des 2 500 enfants pupilles de l’État en 2005 ont été adoptés, les autres ne l’ont pas été parce qu’ils étaient bien insérés dans leur familled’accueil ou bien parce qu’aucune famille n’a proposé de les accueillir en raison de leur handicap, de leur âge ou de leur appartenance à une fratrie. L’adoption internationale s’est développée parallèlement à la diminution de l’adoption interne (2) : le nombre annuel d’enfants adoptés à l’étranger était de 3 000 durant la première moitié des années 1990, de 3 500 durant la seconde moitié, et après unediminution en 2000 et 2001, il s’est stabilisé à 4 000 enfants depuis 2003. L’adoption internationale représente aujourd’hui 85 % de l’adoption en France. Après les États-Unis, qui accueillent chaque année plus de 22 000 enfants, la France est, avec l’Espagne, le deuxième pays au monde par l’importance de ce type d’adoption. Proportionnellement à la population, celle-ci est cependant plusdéveloppée dans les pays d’Europe du Nord. Commencé dans les années 1970 dans un but humanitaire au Vietnam, l’accueil d’enfants étrangers s’est rapidement développé à partir des années 1980, en raison de la diminution des pupilles de l’État. Originaires d’une dizaine de pays en 1980, les enfants viennent aujourd’hui de 72 pays, cependant la moitié des adoptions à l’étranger sont réalisées dans 5 pays et 87% dans 14 pays. En 2006, les pays les plus importants sont le Vietnam (19 % des adoptions), Haïti (14 %), l’Éthiopie (10 %), la Russie (10 %), la Colombie (8 %), la Chine (8 %), puis Madagascar et le Mali. Les variations dans le temps dépendent de la fécondité, des changements des politiques de natalité et de la réglementation de l’adoption de chaque pays. Jusqu’en 1986, la Corée du Sud a été leprincipal pays d’origine : la moitié des adoptions internationales ont été réalisées dans ce pays entre 1982 et 1986 (4 200 enfants en cinq ans). Entre 1987 et 1993, les familles se sont tournées vers l’Amérique du Sud (20 % des enfants adoptés à l’étranger l’ont été au Brésil et 12 % en Colombie), puis vers le Vietnam, où plus de 1 300 enfants ont été adoptés en 1996, 1997 et 1998. La fermeturetemporaire par ce pays de l’adoption à la France à la fin de 1999 jusqu’en 2001 explique la diminution des années 2000 et 2001. L’adoption d’enfants roumains, rare avant 1990, a concerné 311 enfants en 1990 et 688 en 1991, puis 21 en 1992 ; elle a repris ensuite et s’est de nouveau interrompue en 2002. Les adoptions à Haïti, en Chine, en Éthiopie et en Russie ont été plus nombreuses au cours descinq dernières années que pendant les vingt années précédentes (voir le graphique). Les caractéristiques des enfants varient selon leur pays de naissance. Globalement, autant de filles que de garçons sont adoptés, mais dans les pays d’Europe de l’Est, la Bulgarie, l’Ukraine et surtout la Russie, la proportion de garçons est supérieure à celle des filles. Deux enfants sur trois adoptés en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Adoption
  • adoption
  • Adoption
  • adoption
  • Adoption
  • adoption
  • L' adoption
  • Adoption

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !