ak999

478 mots 2 pages
D) Les différents types de fonctionnements Tous les prototypes de nanorobots ne fonctionnent pas de la même manière. On peut diviser les différents prototypes en plusieurs catégories de fonctionnement :
- A propulsion à hélice : (« Medics Carrier » de Adriano Cavalcanti). Le groupe de James Friend a développé un système de mouvement qui comprend une tige hélicoïdale d’un quart de millimètre de diamètre, appelée stator, qui peut être mise en rotation à l'aide d'un courant très faible, notamment grâce à un moteur piézo-électrique.
- A flagelle : (nanorobot du Dr.Shi) réparateur de cellule, robot éclaireur/observateur équipé d’une caméra. Par exemple : le Blood Swimming Robot.
- Portés par le courant sanguin : notamment les redbots, (58nm) : microcapsules pressurisées pouvant transporter une entité et la libérer. On peut ainsi citer les whitebots, des robots sphériques se présentant sous forme de capsules prenant le rôle de globules blancs.
- Fixes : « vaisseaux mères » dont l’objectif serait de gérer les redbots présents dans le sang à l’aide de tentacules. - Possédant des pattes, comme le robot destructeur de cellule, ou le nettoyeur de poumon, le lung cleaning robot. Ces prototypes pourraient fonctionner de manière indépendante, téléguidée ou automatique (programmée pour une action bien précise). Différentes sources de production d’énergie pourront être utilisées pour ces prototypes. Certaines seront plus adaptées que d’autres pour un prototype (par exemple : la production d’énergie grâce à un moteur piézo-électrique sied parfaitement au Blood Swimming Robot ou B.S.R.).
- Certains utilisent un moteur mécano-chimique. Ce moteur utilise la chaleur de la combinaison glucose/oxygène pour créer de l'énergie mécanique qui anime les rotors.
- En plus du Blood Swimming Robot, d’autres prototypes utilisant un moteur piézo-électrique (voir fiche de définition) ont été imaginés. Ce mécanisme

en relation