Aménagement foncier, cours

Pages: 30 (7476 mots) Publié le: 23 avril 2012
III – Les réseaux de distribution et de colature
Dans sa conception la plus générale, un système d’irrigation comprend :
- une branche morte ou tête morte, qui fait suite à une prise d’eau établi sur un fleuve ou dans un lac et qui amène l’eau en tête du périmètre irrigué. Cette tête morte est parfois très réduite ou même inexistante ;
- un réseau de distribution dans lequel on trouve :
-des canaux principaux se détachant ou prolongeant la tête morte et donnant chacun une « zone » ;
- des canaux secondaires dérivés des canaux principaux et qui desservent un « secteur » ;
- des canaux tertiaires qui partent des précédents et assurent l’irrigation de surfaces unitaires appelées « quartiers ».
- En fin, greffés sur les canaux tertiaires, viennent les canaux quaternaires ou «arroseurs » dont le rôle est d’amener l’eau en tête des diverses parcelles constituant le périmètre.
Le réseau de distribution est complété par un réseau d’assainissement appelé colature. Celui-ci recueille hors de la surface à irriguer les eaux non utilisées ou qui deviendrait nuisibles aux cultures (excédents d’eau d’irrigation ou de pluies, trop plein des canaux etc.).
La structure duréseau de colature est complémentaire de celle du réseau de distribution. On y trouve tout d’abord des « fossés » établis au point bas de chaque parcelle pour collecter les eaux excédentaires. Ils se jettent dans des « fossés secondaires » ; ces derniers aboutissent dans des « fossés principaux » qui conduisent toutes les eaux venant d’une « zone » dans un « collecteur » ou « exutoire général » prévupour évacuer tous les débits excédentaires du périmètre hors de celui-ci.
Schéma d’un système d’irrigation
Réseau de distribution Réseau de colature
Rivière, fleuve, ou retenue-barrage (amont) Rivière, fleuve, ou retenue-barrage (aval)

Branche morte (tête morte)

Canaux principaux ZoneFossés principaux

Canaux secondaires Secteur Fossés secondaires

Canaux tertiaires Quartier Fossés tertiaires

Arroseurs Parcelles Fossés (petits)
Lorsque le relief du terrain présente desondulations, la topographie doit, avant tout, être prise en considération pour le traçage des canaux principaux et secondaires de distribution ainsi que celui de leur homologue du réseau de colature ; les canaux de distribution suivront les lignes de crête ; les canaux de colature seront placés dans les thalwegs.
Certaines circonstances : routes, bâtiments…, pourront quelquefois mettre cetterègle en défaut mais ce ne sont que des cas particuliers qui devraient être traités au mieux.
Lorsque la terre à irriguer se présente sous la forme de plaine ou plateau, sa surface poura être assimilée à un plan incliné.
Lorsque le relief est plat, il existe plusieurs façons de disposer les canaux. La solution à retenir dans tous les cas résultera d’études sur place et sur carte.
Il est possibled’imaginer d’autres dispositions, en dehors des schémas mentionnés ci-dessous.
Il faut considérer les facilités pour les usagers, l’organisation du service d’exploitation, le prix de revient etc.
Le tour d’eau exige par exemple la détermination de « la main d’eau » qui fixe la surface maximum à donner aux quartiers.
Ce débit est donné à tour de rôle aux divers arroseurs (les quaternaires) . Il enrésulte que la surface maximum à donner à un quartier (desservi par un tertiaire) est la surface qu’il est possible d’irriguer avec une main d’eau coulant en permanence.
La distance qui sépare deux canaux tertiaires voisins dans le quartier est aussi un paramètre essentiel à connaître ; c’est pour déterminer la longueur des planches ou des billons (s’il n’y a pas de rigoles de reprise...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cours foncier
  • Cours
  • FA EC E AMENAGEMENT ET ENTRETIEN DES COURS D EAU
  • foncier
  • foncier
  • Foncier
  • foncier
  • Foncier

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !