Analyse comparée de deux nouvelles contemporaines

2008 mots 9 pages
Analyse comparée de « Une lettre » Danièle Sallenave et de « Solitude numérique » de Didier Daeninckx (prof)

Une lettre , extrait du recueil Un printemps froid de Danièle Sallenave a été publié en 1983. Ce texte prend la forme d’une lettre et nous permet d’entendre la voix d’une personne âgée, installée en maison de retraite, qui s’adresse à un fils souvent absent mais auquel elle ne fait aucun reproche et se contente de détailler les petits riens qui font son quotidien. Solitude numérique, tiré du recueil Passages d’enfer de Didier Daeninckx, date de 1998 et fait le récit de la dégradation d’un couple à cause de l’intrusion du numérique dans le foyer.
Ces deux nouvelles présentent un cadre réaliste et entendent toutes deux dénoncer un travers de notre société mais elles usent pour cela de formes et de registres très différents.

Ces deux textes offrent plusieurs points communs.
Tout d’abord, ils appartiennent au même genre littéraire, celui de la nouvelle. Ils en présentent les caractéristiques particulières : en effet, ils sont tous les deux d’une extrême brièveté (quoique certaines nouvelles occupent parfois plusieurs dizaines de pages, elles sont généralement courtes). Les personnages y sont peu nombreux ; ainsi, dans Une Lettre, les personnages principaux sont la dame âgée qui écrit et son fils auquel elle s’adresse ; seuls quatre personnages secondaires sont évoqués : la femme et le fils du destinataire de la lettre (Madeleine et Jean-François), une autre « pensionnaire » de la maison de retraite (Mme Christian) et une connaissance (amie ou ancienne voisine : Mme Larue). De même, dans Solitude numérique, le récit se fonde sur le couple Martine-Régis. L’action est resserrée sur un moment crucial de la vie des personnages : la rédaction de la lettre qui concentre le quotidien et la souffrance de la vieille dame ; la dégradation du couple, dont la communication est rompue par l’invasion du numérique et du foot, dans Solitude numérique. Enfin, le cadre

en relation

  • Littérature comparée
    5751 mots | 24 pages
  • Un roman médiocre à parfois plus de valeur pour nous qu'un chef-d'oeuvre
    5649 mots | 23 pages
  • Les transformations des canaux de distribution du marché de l'art
    1966 mots | 8 pages
  • Analyse du rapport martre
    6298 mots | 26 pages
  • La sociologie de la littérature selon escarpit
    11769 mots | 48 pages
  • Francais
    3057 mots | 13 pages
  • BROCHURE MASTER LITTERATURE COMPAREE
    7238 mots | 29 pages
  • la linguistique
    1205 mots | 5 pages
  • grands mythe
    11624 mots | 47 pages
  • Litterature comparée
    76305 mots | 306 pages