Analyse comparée icones vierge à l'enfant

Pages: 13 (3066 mots) Publié le: 26 avril 2011
Mémoire Sciences de l’Art Analyse comparée

Les icônes sont des images religieuses représentant généralement le Christ, la Vierge ou les Saints. Ces images respectent des règles strictes car elles ont une vocation religieuse et non esthétique : elles doivent rendre présents à celui qui médite devant elles, d’une manière sensible, le Christ et les figures saintes qui gravitent autour de lui.Elles doivent donc exprimer la vérité de Dieu. Avant l’apparition des représentations artistiques, vers la fin du IIe siècle, les croyants avaient à leur portée des textes, de la littérature, des récits et des témoignages qui exploitaient particulièrement le domaine de l’enfance du Christ. Par la suite, l’image est apparue comme une forme de langage plus ouverte, surtout pour un public illettré.Ainsi, les artistes donnèrent aux fidèles des silhouettes humaines : ils purent alors reconnaître aisément ceux en qui ils mettaient leur foi et leur espérance. Les récits apocryphes ont donné à Marie, comme à son fils, une enfance dont les écrivains, les peintres et les sculpteurs médiévaux se sont inspirés. Le goût pour l’ambiance intimiste qui entoure la Vierge et l’enfant obtient ses plusgrands succès dans le style international du XVe siècle. Parce que les sociétés et les hommes changent sans cesse, l’image de la Vierge à l’enfant n’est pas fixe. Cette notion est d’autant plus intéressante car il n’est pas question de relation au réel ; l’artiste représente en effet une image de son imaginaire, quelque chose qu’il n’a jamais vu. Comment peindre subjectivement l’inconnu ? Pour chaqueépoque nous retrouvons ses propres représentations de la Madone et une liberté croissante dans les choix de l’artiste. En partant d’une œuvre du Caravage qui fit scandale en 1606, nous allons étudier différentes représentations de la Vierge à l’enfant au cours de l’Histoire, comparant diverses visions face à ce sujet intemporel, chaque œuvre étant le reflet d’une pensée de l’artiste. « Penserc’est comparer », disait Malraux.

Commandée par la confrérie de St Anne des Palefreniers du Vatican, le tableau de La Madone des Palefreniers, dit également La Madone au serpent, a été réalisée pour la Basilique St Pierre de Rome par le Caravage pour se placer sur l’autel en 1606. Cette œuvre sera vite déplacée puisqu’elle scandalisera les esprits religieux par son réalisme jugé trop cru qui créeune réelle rupture avec la peinture romaine de cette époque, le XVIIe siècle. Caravage est un peintre italien, l’un des premiers et des plus grands représentants de l’art baroque. Dans chacune de ses œuvres, par un violent contraste entre ombres et lumières, il donne des effets de relief saisissant à ces scènes religieuses. Son naturalisme, révolutionnaire à son époque, suscitera l’indignation duclergé. Cette peinture est composée de trois personnages et d’un animal : deux femmes, un enfant et un serpent. On remarque l’absence totale de décor qui est l’un des principes de la technique du clair-obscur. Les deux femmes, Marie et Saint Anne, portent toutes deux des auréoles. Marie est penchée sur l’enfant et le tient par les bras, et écrase de son pied gauche un serpent. Saint Anne, àdroite, est un peu plus dans l’ombre, plus à l’écart de la scène. Elle est âgée, se tient debout et observe la scène. Elle est vêtue d’une robe marron, portée à la manière d’une robe gitane. L’enfant, lui, est nu, il se tient devant Marie, son pied sur celui de sa mère. Le serpent est ici le symbole de la tentation qui a poussé Eve au péché. Marie est une mère Vierge et représente, pour de nombreuxpenseurs de l’époque, l’immaculée Conception. De plus, son enfant Jésus a fait l’homme tout comme Dieu. Donc on pourrait dire que Jésus, Marie et le serpent représentent Adam, Eve et le serpent de l’histoire de la Genèse. Mais dans ce cas là pourquoi Saint Anne y serait représentée ? Pourquoi assiste-telle à une scène où elle n’a aucun rôle à jouer ? Le tableau était destiné à la Confrérie des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Robert Campin
  • Analyse La vierge et l'enfant
  • Analyse du tableau "la vierge et l'enfant avec sainte catherine"
  • Analyse p30 à 43 du livre "l'enfant de noé"
  • Analyse comparée
  • Analyse comparée
  • Analyse comparée
  • Description de la Vierge allaitant l'enfant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !