Analyse de césar imperator de max gallo

Pages: 9 (2231 mots) Publié le: 28 octobre 2009
La religion romaine est la religion pratiquée à Rome depuis … Elle est un pilier de cette société et l’athéisme n’existe pas. Cette religion est principalement basée sur le polythéisme, puisque les Romains croient en un grand nombre de puissances divines, les dieux. Les Templus, qui sont des espaces terrestre ou célestes coupés du monde humain leurs sont d’ailleurs dédiés.

Dans le romanCésar Imperator de Max Gallo, l’importance des dieux est mise en évidence dès le début du livre. Leur puissance en devient même inquiétante, car il faut vivre en bonne entente avec eux, en reconnaissant leur supériorité en rendant culte par des rites. Plusieurs pratiques religieuses sont connues à Rome, mais les rites les plus importants restent l’offrande, la prière et le sacrifice.

Pour lesRomains les dieux sont en tout temps avec eux, soit dans l’air, soit dans les astres, ce qui explique d’ailleurs la forte importance de l’astrologie à l’époque antique.

On comprend à travers l’histoire que César est intimement lié à ces puissances divines puisqu’il est d’une lignée, d’une famille apparentée aux dieux. C’est donc un héritier, un descendant qui doit se faire distingué par sa fortuneet sa victoire entre autres, Honoris causa. Il sait aussi que ce sont les dieux qui décideront seuls de son destin. « Il n’ a que dix- sept ans, il ne peut imaginer que sa vie s’arrête à l’orée d’ un destin que les dieux ont patronné en le faisant naître dans ces familles distinguées par la victoire et la fortune .»

Les dieux protègent et veillent sur César, mais celui- ci doit à chaque foisaller à leur rencontre, relever les défis qu’ils lui lancent et provoquer leur intervention. Ainsi, il peut leur prouver qu’il est digne de leur confiance. Par exemple, on le voit à un moment dans le livre faire une offrande pour rendre les dieux propices. On remarque aussi qu’à plusieurs reprises César attend une prise de parole ou un signe des dieux avant de prendre une décision ou d’agir. Lesdieux son en d’autres mots ces guides, dont il ne peut se passer.

Puis, une fois que César a pris une décision, Alea jacta est! C’est-à-dire que le sort est jeté, et qui vivra verra.

À plusieurs reprises dans le roman, on nous montre que rien ne peut être fait sans la volonté des Dieux. Ainsi, tel que mentionné auparavant, César se sent en sécurité, presque invincible étant donné ses originesdivines. Du côté de sa mère, sa tante descendait des Rois, alors que du côté de son père, elle était rattachée aux Dieux. Sans parler du fait qu’une branche de la famille de César, les Julii, descendaient de Vénus. En devenant pontifex maximus p.153, il a la certitude que les Dieux ne peuvent lui refuser cette dignité. N’est-il pas le seul Julius César, descendant des Dieux et des Rois? Ce jeuneélu se sent prêt à accomplir son destin tout comme Alexandre Le Grand l’a fait. César a la conviction qu’un brillant avenir l’attend, surtout après le rêve qu’il a fait. En effet, selon les devins, le fait de pénétrer sa mère présage pour lui l’Empire du Monde. «Cela présage pour toi l’Empire du monde. Cette mère que tu as vue sous toi n’est autre que la terre qui a enfanté tous les hommes.» p. 126Malgré cela, César sait qu’il ne faut pas toujours faire confiance à ces songes, car les Dieux peuvent tendre des pièges. Personne ne connaît le dessein des Dieux. C’est pourquoi il agit comme s’ils n’apportent aucune aide. Mais cela ne signifie pas qu’il ne faut pas honorer les Dieux. Au contraire, César organise des jeux et des festivités ad majorem Dei gloriam Jupiter, Bona Dea et Cybèle, quipar la même occasion divertie la plèbe. C’est quelqu’un de très circonspect, même lorsqu’il se marie. En effet, en se mariant avec Pompeia, il se lie avec la famille de Pompée le grand imperator et rembourse ses dettes avec la dote qu’elle lui donne. Même lorsqu’il adopte Brutus, il veut réunir les deux racines de Rome, car les ancêtres de Brutus avaient renversé la royauté, dont les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse d'oeuvre: « Die Nacht » de Max Beckmann
  • Analyse d'oeuvre: « Die Nacht » de Max Beckmann
  • Analyse de "la femme chancelante" du surréaliste max ernst
  • Jules césar, analyse de la mise en scène d'arthur nauzyciel
  • Analyse de la nouvelle "la vitre" de max-pol fouchet
  • Cesar
  • Cesar
  • César

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !