Analyse de l'argent, emile zola

6182 mots 25 pages
Emile Zola, L’Argent dans la vie de Zola et dans le cycle des Rougon-Macquart. Il y a une certaine complexité dans le rapport de l’argent de Zola. Au 19è siècle, il y a une marchandisation des échanges sociaux et de l’Art. La démocratisation de la littérature passe par son industrialisation. La publication de roman-fiction se fait dans les journaux. Beaucoup de poètes et de romanciers s’opposent à la marchandisation de l’art.
Baudelaire revendique par exemple son conflit avec les valeurs établies. Zola reconnaît les aspects pervers de l’argent mais ne reste pas hypocrite : l’écrivain a besoin de vivre sereinement et donc travaille aussi surs ses droits d’auteur. On ne peut pas jouer à faire comme si l’argent n’a aucun lien avec la vie d’artiste.
Sa vie fut marquée par les problèmes d’argent : il est né à Paris en 1840 mais sa famille s’installa dans le sud assez rapidement. Son père est entrepreneur actif et crée une société de travaux publics. Il meurt lorsque Zola est enfant et la famille se retrouve alors ruinée alors qu’elle s’apprête à faire fortune. Elle contracte alors des dettes que Zola remboursera toute sa vie. Zola reçoit une éducation bourgeoise et il rencontrera à l’école publique le peintre Paul Cézanne. A Paris, il échoue au BAC et recherche un emploi dans l’administration.
Il va alors multiplier les demandes d’emploi et écrit à Paul Cézanne alors qu’il n’a que 19 ans : « on meurt avec du génie mais on mange avec de l’argent ». Il va rentrer dans l’administration et la nuit il se passionne pour la littérature. Assez rapidement, il va s’intéresser au monde de l’édition. Il sera employé chez Hachette où il montrera les échelons progressivement. Il va découvrir les rapports de forces qui existent dans le domaine éditorial.
Il écrit chroniques, nouvelles…etc. Il connaitra son premier succès en 1864.
Dans l’Argent, Jordan représente bien Zola vers ses 24-25 ans. Il y a une solide vocation littéraire mais est aussi un grand travailleur. Il n’a

en relation

  • Le naturalisme
    638 mots | 3 pages
  • biographie zola
    2743 mots | 11 pages
  • representation de l'argent dans la littérature
    3362 mots | 14 pages
  • Dossier emile zola
    955 mots | 4 pages
  • au bonheur des dames un roman naturaliste
    766 mots | 4 pages
  • La vieille et les deux servantes
    703 mots | 3 pages
  • Emile zola exposé
    1908 mots | 8 pages
  • Le naturalisme et le réalisme
    786 mots | 4 pages
  • Au bonheur des dames
    283 mots | 2 pages
  • Du réalisme au naturalisme
    736 mots | 3 pages