André malraux la plume comme une épée le xviiie siècle : le siècle des lumières

Pages: 3 (705 mots) Publié le: 26 septembre 2010
Séquence 1- « L’écriture brève ou une littérature en petits morceaux »
Documents complémentaires
1
La plume comme une épée
Le XVIIIe siècle : le siècle des Lumières
1. Qu’est-ce que les Lumières?
Les Lumières, c’est pour l’homme sortir d’une minorité qui n’est imputable qu’à lui. La minorité,
c’est l’incapacité de se servir de son entendement1 sans la tutelle d’un autre. C’est à lui seulqu’est
imputable cette minorité, dès lors qu’elle ne procède pas du manque d’entendement, mais du manque
de résolution et de courage nécessaires pour se servir de son entendement sans la tutelled’autrui.
Sapere aude !2 Aie le courage de te servir de ton propre entendement : telle est donc la devise des
Lumières.
Emmanuel Kant, Qu’est-ce que les lumières ?, 1784
[…] le but d’une encyclopédieest de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la
terre ; d’en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de le transmettre aux
hommes qui viendront après nous ;afin que les travaux des siècles passés n’aient pas été des travaux
inutiles pour les siècles qui succèderont ; que nos neveux, devenant plus instruits, deviennent en même
temps plus vertueux et plusheureux, et que nous ne mourions pas sans avoir bien mérité du genre
humain.
Denis Diderot, Encyclopédie, article « Encyclopédie », 1751
2. Le philosophe, un homme d’action
Les autres hommes sontdéterminés à agir sans sentir, ni connaître les causes qui les font mouvoir,
sans même songer qu’il y en ait. Le philosophe au contraire démêle les causes autant qu’il est en lui, et
souvent mêmeles prévient, et se livre à elles avec connaissance : c’est une horloge qui se monte, pour
ainsi dire, quelquefois elle-même. Ainsi il évite les objets qui peuvent lui causer des sentiments qui neconviennent ni au bien-être, ni à l’être raisonnable, et cherche ceux qui peuvent exciter en lui des
affections convenables à l’état où il se trouve. La raison est à l’égard du philosophe, ce que la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les lumières du xvie au xviiie siècle
  • Le xviiie siècle
  • Le xvii siècle
  • Le XVIIIe siècle
  • Xvii siècle
  • XVII siècle
  • Xvii siecle
  • xviiie siecle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !