ART MODERNE sciences humaines

1298 mots 6 pages
Sciences humaines

ART MODERNE

1. Le fauvisme (début du 19e siècle)

Peintres :
G. Braque (1882-1963)
H. Matisse (1869-1954)
M. de Vlaminck (1876-1958)

Le fauvisme est la création de divers peintres contre leur formation académique.
Ils favorisent l’emploi généralisé de tons purs. Ils exploitent les ressources de la couleur pour son pouvoir expressif, souvent sans références a la réalité (souvent visages a moitié vert, mauve, …). Ils se caractérisent par l’agressivité des couleurs, la distorsion des volumes (étiré, tordu, on ne reconnait plus un corps, volumes plus réels) et la violence des émotions.
Il n’y a plus aucunes règles, couleurs violentes, très prononcées et contrastées, les contours sont présents mais il n’y a pas de proportions.
Plus d’idéalisation, pas fort beau. C’est comme si les peintres se révoltaient contre l’absurdité de la Guerre.

Matisse : Corps allongés.
Deux noms de peintures : «Le nu rose»→ Femme couchée, corps difforme, peau rose et «La danse»→ 5 hommes rouges sur fond bleu, qui dansent.

2. L’expressionnisme (début du 20e siècle)

Peintres :
Les précurseurs :
V. Van Gogh (1853-1890) → Hollandais
P. Gauguin (1848-1903)
Les belges :
James Ensor (1860-1949) qui cultive l’insolite et les scènes imaginaires
C. Permeke (1886-1952)
Dans le mouvement allemand :
E. Kirchner (1880-1938)
G. Klimt (1862-1918)
Norvège :
Munch (1883-1944)
Russie :
M. Chagall (1887-1985)

Toutes les peintures ont été peintes au 20e siecle.
Angoisse, sens du tragique et volonté outrancière de les exprimer avec un maximum d’intensité. Le peintre ferme les yeux sur ce qu’il voit pour exprimer ce qu’il sent en fonction de son tempérament. Le peintre ne cherche pas à représenter la réalité ni l’impression qu’il en a, mais l’expression intense, exagérée et souvent violentes de son monde intérieur. Il se sert des éléments du monde extérieur (déformée). Les expressionnistes déforment les traits pour traduire leurs sentiments, leur malaise et leur inquiétude.
Le 1e

en relation

  • Lettres modernes
    1356 mots | 6 pages
  • Un bon personnage de roman est-il un reflet de la réalité ou une construction imaginaire très élaborée ?
    1869 mots | 8 pages
  • La politique est-elle une technique
    2814 mots | 12 pages
  • Fiche de philosophie l'apport des lumières
    1687 mots | 7 pages
  • Kafka
    6012 mots | 25 pages
  • Dissertation sur l'art corporel
    5354 mots | 22 pages
  • L'art
    2729 mots | 11 pages
  • Descartes et le cartesianisme
    2278 mots | 10 pages
  • La découverte de la photographie et le travail du peintre
    9386 mots | 38 pages
  • Arts, design et technologies
    13420 mots | 54 pages