Asterix

Pages: 32 (7914 mots) Publié le: 15 décembre 2012
LA FABULEUSE HISTOIRE DE LA FORMULE 1
Première Partie Les chemins de l’aventure

1895-1950 Des chemins aux circuits des « ville a ville » aux « grands prix » De la génèse à l'épanouissement«  L'histoire des courses automobiles comporte d'abord, tout comme l'histoire du Monde, une histoire très ancienne, une sorte d'Ancien Testament. Les hommes qui s'y sont agités, s'ils n'avaient pas toute labarbe des prophètes, en avaient du moins l'âme embrasée : les voitures qui y ont évolué n'étaient pas très éloignées de l'ânesse de Balaam, en route pour le pays des Moabites

Alors qu'en cette fin de millénaire, l'automobile, oeuvre forcément collective, n'en finit plus d'ajouter les commémorations aux rétrospectives célébrant son ou ses centenaires, il est tout de même plus aisé de dresserl'acte de naissance du sport qui naquit avec elle.
Première évidence : la compétition est bien aussi ancienne que la locomotion mécanique. Selon l'heureuse définition de cet ingénieur-historien qu'était le regrétté Jacques Rousseau : « on pourrait même dire que ce nouveau sport naquit du jour ou, au moins deux véhicules à moteur ayant été construits, ils purent sur un parcours déterminé, voire selondes lois préétablies, comparer leur vitesse ou leur efficacité ». Si, concernantles premiers … essais, des dates différentes peuvent être avancées, il n'y a guère à se tromper sur les lieux. Tout chauvinisme mis à part, c'est bien en France que tout débuta sérieusement. Bien que des historiens américains aient aujourd'hui acquis la preuve, que dès 1878 une confrontation très officielle avaitopposé deux énormes machines à vapeur sur les chemins du Wisconsin, et même si nos voisins italiens peuvent faire état d'une course organisée au début du mois de mai 1895 sur le parcours Turin-Asti et retour, tout le monde de nos jours semble d'accord.Par son ampleur (22 concurrents), sa distance (1200km non stop), son retentissement et finalement son succès, le Paris-Bordeaux-Paris mis sur pied à lami-juin 1895 constitue et constituera toujours la plus authentique des Grandes Premières.
Certes moins d'un an plus tôt, le non moins célèbre Paris-Rouen avait sans doute déjà fait officede répétition. Patronée par Le Petit Journal, à l'initiative de M.Pierre Giffard, son très entreprenant rédacteur en chef ou chef des informations, cette épreuve ignorant toute notion de vitesse n'était enréalité qu'un concours ouvert aux voitures sans chevaux, propulsées uniquement par moyen mécanique. A vouloir rechercher des antécédents, on pourrait également faire état d'une coursette organisée au mois d'avril 1887 entre le pont de Neuilly et la grille du bois de Boulogne, mais stricto sensu peut on parler de confrontation véritable alors que seul M.Georges Bouton – sur quadricycle à vapeur de Dion –s'était présenté au départ et à l'arrivée.
L'année suivante, sur le trajet pont de Neuilly – Versailles et retour, il y avait bien eu cette fois opposition, mais avec l'obstiné M.Bouton face à son associé M.le comte De Dion, il ne s'agissait tout de même que d'une épreuve monomarque. Tout comme en 1891 quand une nouvelle fausse course emprunta le même parcours. Cette même année 1891, le Tour duLac Daumesnil, ne comptant d'ailleurs qu'un seuil engagé et ayant été arrété avant son terme par les autorités ( la frayeur d'une spectatrice imprudence en fut, dit-on, la cause), on s'en tiendra là de la préhistoire
C'EST LA COURSE ,QU'IL NOUS FAUT
les temps modernes allaient réellement commencer au soir même du concours Paris-Rouen. M. le comte de Dion, le concurrent le plus infuent et lepilote le plus rapide du jour, s'en était ouvert à son ami Giffard. Ce n'est pas une promenade qu'il faut nous organiser l'année prochaine, en 1895, c'est une course. La course seule nous fera connaître du public. La course seule nous fera connaître ce que nous ignorons de nos machines. Invoquant les accidents possibles, ces MM. Du Petit Journal s'étaient récusés ; le très dynamique M.de Dion...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Astérix
  • Astérix
  • Asterix
  • Asterix
  • Asterix
  • Astérix
  • Asterix
  • Cas astérix

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !