Avez-vous besoin comme l'écrit alain robbe-grillet, de « juger » d'' « aimer », de « hair » le personnage pour apprécier la lecture d'un roman?

Pages: 8 (1823 mots) Publié le: 1 février 2011
Langlade Roxane PL4

Avez-vous besoin comme l'écrit Alain Robbe-Grillet, de « juger » d'' « aimer », de « hair » le personnage pour apprécier la lecture d'un roman?

Selon Robbe-Grillet, juger, aimer ou haïr un personnage de roman sont des étapes incontournables à la lecture d'un roman et qui justifient, par la suite, l'avis général que le lecteur porte sur l'œuvre. En effet la constructionde la psychologie, souvent complexe, d'un personnage de roman nous induit à le juger au fil des pages. De plus, le caractère romanesque et souvent extraordinaire d'un personnage de roman nous oblige à s'interroger sur celui-ci et nous amène de façon inévitable à porter un jugement. Il est donc difficile de ne pas émettre d'avis, positif ou négatif sur ce dernier. Mais, pour apprécier la lecture,d'autres éléments agissent sur l'opinion que l'on se fait d'un roman et alimentent la complexité de celui-ci.
Après avoir montré pourquoi il est essentiel de juger, aimer ou haïr un personnage de roman pour en apprécier la lecture, il s'agira d'énumérer et d'expliquer les différentes composantes qui l'enrichissent et le rendent intéressant.

Il est vrai que les personnages tiennent une placecentrale dans la construction d'un roman et qu'ils suscitent pour un grand nombre d'entre eux des sentiments chez le lecteur. Pour saisir toutes les facettes d'un personnage, et donc par là même le juger, une description à la fois physique et morale mais aussi (plus particulièrement pour les romans du XIX ème) sociale doit être effectuée.
Chez la Princesse de Clèves de Madame de Lafayette, ladescription physique de l'héroïne est très succincte. Nous savons simplement d'elle qu'elle est très belle; ce sont surtout ses qualités morales qui sont mises en avant. Les parties les plus intéressantes du roman tiennent aux rétrospections récurrentes de l'héroïne. Lors de ses moments d'introspections, le lecteur est appelé à juger la princesse et même éprouver de la compassion pour celle-ci. Commeà la Cour, Mme de Clèves est sans cesse surveillée par le lecteur qui prend un malin plaisir à la voir essayer de réprimer une passion qui la ronge et qui la conduit souvent à agir de façon impulsive et malgré elle : chacun de ses gestes sont des actes manqués que le lecteur relève et interprète.
De plus,l'amour que l'on peut porter à un personnage accompagne naturellement celui que l'on porteau roman. Cet amour peut être justifié par le caractère peu commun d'un personnage de roman : son humanité, son courage, sa grandeur d'âme... Mais les failles d'un personnage, qui l'éloignent du sublime et le rapprochent de l'humain, émeuvent le lecteur et rendent le personnage attachant. Werther, l'antihéros romantique de Goethe, illustre le désespoir causé par un amour impossible. Ce personnagetourmenté devient l'allégorie des souffrances provoquées par une passion destructrice et déclencha, chez les contemporains de Goethe, une vague de suicides baptisée aujourd'hui fièvre werthienne.
Emma Bovary, d'une certaine manière, émeut le lecteur qui s'attache à ce personnage tantôt ridicule tantôt très touchant mais surtout terriblement humain. Flaubert nous livre une femme en proie à unennui incurable, éternelle insatisfaite, qui rêvant trop à une vie exaltante laisse la sienne de côté. Ironiquement, c'est dans son suicide que réside tout le romanesque qu'elle a toujours désiré. Plus que les « mœurs de province », c'est l'évolution de l'héroïne et son parcours qui intéresse le lecteur.
Ces deux personnages au destin tragique ne peuvent que susciter l'empathie du lecteur qui finitpar s'attacher à ces derniers. Madame Bovary et Les souffrances du jeune Werther sont des œuvres que l'on peut relire à différents moments de la vie et qui offrent à chaque relecture de nouvelles possibilités d'interprétation.
La haine que l'on porte à un personnage est aussi un ressort qui peut rendre un roman passionnant. Lee Anderson, un afro-américain, protagoniste du roman excessivement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Avez-vous besoin, comme l'écrit alain robbe-grillet, de juger, d'aimer, de haïr le personnage pour apprécier la lecture d'un...
  • Avez vous besoin , comme l'écrit alain robbe-grillet, de "juger", "d'aimer", de "haïr", le personnage pour apprécier la...
  • Fihe de lecture du roman les gommes de alain robbe-grillet
  • Pour un nouveau roman. alain robbe-grillet
  • Pour un nouveau roman, le romancier alain robbe-grillet affirme
  • Les gommes alain robbe-grillet
  • La jalousie Alain Robbe Grillet
  • Les gommes alain robbe-grillet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !