Bachelard, tout est construit

267 mots 2 pages
Problématique.
Chacun admet que la science et l'opinion individuelle diffèrent en qualité, parce que la première démontre là où la seconde ne fait qu'affirmer ; que la science vise l'objectivité tandis que l'opinion se fonde sur la seule impression subjective. Cette différence ne nous apparaît cependant pas rédhibitoire, dans la mesure où il nous semble que la science se contente souvent de formaliser ce que l'opinion avait aperçu.
Or c'est bien cette croyance qui fait problème. Si la science et l'opinion sont si hétérogènes, pourquoi maintenir entre elles un quelconque lien ?
Thèse de l'auteur
Dans La formation de l'esprit scientifique, (1938) Gaston Bachelard réfute radicalement cette croyance dans un lien de continuité entre la science et l'opinion : « la science dans son besoin d'achèvement comme dans son principe, s'oppose absolument à l'opinion. » Il démontre en effet que de l'une à l'autre il ne saurait y avoir de continuité, mais bien une rupture, tans l'esprit scientifique diffère par son approche de l'opinion.
Annonce du plan
Son argumentation tient en trois points : il commence par définir l'opinion et montre par là son inaptitude à viser la vérité ; il montre ensuite que l'on ne peut partir d'elle pour fonder une quelconque théorie scientifique tant l'esprit scientifique se définit par une méthode spécifique.
Enjeu du texte
Au delà de la seule opposition entre science et opinion, il y va d'une définition de ce qui fait le propre de la science : elle procède méthodiquement et tient donc sa valeur de

en relation

  • Bachelard , tout est construit
    2303 mots | 10 pages
  • Bachelard, tout est construit
    1934 mots | 8 pages
  • Texe bachelard
    713 mots | 3 pages
  • La pensée de bachelard
    963 mots | 4 pages
  • Formation de l'esprit scientifique et opinion
    3126 mots | 13 pages
  • balise
    530 mots | 3 pages
  • La poétique de l'espace - chapitre "le nid"
    2040 mots | 9 pages
  • Commentaire de Bachelar
    1404 mots | 6 pages
  • lkhlk
    1997 mots | 8 pages
  • Bachelard Opinion
    2885 mots | 12 pages