Banlieues

1265 mots 6 pages
La stigmatisation des banlieues

Les années d’après-guerre ont donné naissance à un espace fondamentalement français : la banlieue. La banlieue est un espace urbanisé situé autour des fortifications d’une ville construite pour répondre aux besoins de logement suburbain des années 1950 et 1960. La construction de ces nouveaux logements s’explique par l’émergence de la société industrielle qui a entraîné l’exode rural et de surcroît la venue de main d’œuvre étrangère[1]. Au fur et à mesure les banlieues se développent comme de véritables résidences périphériques où les résidents sont quasiment tous issus de la classe moyenne. On y vit sur les idéaux d’après-guerre : la santé, la retraite, les salaires sont élevés et l’ambiance est bonne. Cependant, les crises économiques vont secouer la situation. L’industrie va connaître un ralentissement considérable, les entreprises font faillites et le chômage s’installe en France. Toute une partie de la population est fragilisée, notamment ceux qui sont issus des classes sociales défavorisées. Un manque d’espérance et de possibilité crée une sorte de pessimisme qui mène à une malaise sociale dans la banlieue. Aujourd’hui les habitants des banlieues sont de plus en plus considérés comme un peuple à l’abandon. La banlieue est devenue un milieu stigmatisé où les agressions, les vols et les révoltes sont monnaie courante. On constate que le projet du gouvernement de la cohabitation harmonieuse de différents groups sociaux a fini par faire surgir une tension vers la ghettoïsation. Alors, pourrait-on dire que la construction de banlieues est un échec du gouvernement.

§1. Le passage des banlieues heureuses aux banlieues noires
La cause indirecte du passage des banlieues heureuses aux banlieues noires est le malaise qui y règne depuis de nombreuses années. Mais la vraie terreur ne s’installe pas avant 2005 quand la mort accidentelle de deux jeunes Français d’origines nord-africaines déclenche de multiples émeutes dans les

en relation

  • Les banlieues
    764 mots | 4 pages
  • banlieue
    1120 mots | 5 pages
  • les banlieux
    316 mots | 2 pages
  • Les banlieues
    1319 mots | 6 pages
  • la banlieu
    516 mots | 3 pages
  • banlieu
    325 mots | 2 pages
  • La banlieue
    369 mots | 2 pages
  • Banlieue
    705 mots | 3 pages
  • la banlieue
    287 mots | 2 pages
  • Banlieues et citées
    331 mots | 2 pages