Barbie

2011 mots 9 pages
L’évolution des effets spéciaux.

Problématique : Comment ont évolué les effets spéciaux au fil du temps ?

Introduction : Tout d’abord, le premier effet spécial est le cinéma en lui-même. En effet, filmer une image ou une action et la projeter ensuite est une technique à part entière. Les premiers effets spéciaux étaient surtout appelés « trucage ». Le trucage est le fait de falsifier un objet pour tromper l’audience. Les effets spéciaux quand à eux désignent l’ensemble des techniques utilisées pour créer l’illusion de quelque chose généralement d’irréelle. De nos jours, ces derniers sont mis en pratique en post production. Depuis la création du trucage au cinéma on a pu constater cinq périodes importantes d’évolutions.

1) Les années George Méliès

Il est né le 8 décembre 1861 et mort le 21 janvier 1938.
George Méliès est aujourd’hui connu pour être le père des effets spéciaux. A son époque il utilisait des trucages qu’il avait utilisés dans son théâtre de paris.
Le seul trucage purement cinématographique qu’il utilisa fut l’arrêt de la camera.
Il avait découvert cette technique inopinément place de l’opéra à Paris. Le procédé est simple : on filme une scène, on stoppe la caméra, on remplace des personnes ou des objets par d’autre, on refilme. Lors de la projection, les objets remplacés auront l’air de se transformer. Mais cela se complique dans la pratique, en effets la camera ne sarrète pas immédiatement il y aura donc des images en trop. Ces images en trop seront supprimés lors d’un montage en studio ce qui fait aussi de Méliès le premier monteur cinématographique. Le premier film a trucage de Méliès est « l’escamotage d’une dame au théâtre robert Houdain ». On peut voir dans ce film de nombreux tours de prestidigitation. En 1898 il complète sa panoplie de trucage et fait appel au fond noir. Ce dernier permet de combiner ensemble plusieurs prises de vue sans qu’elles se recouvrent

en relation

  • La barbie
    2006 mots | 9 pages
  • Barbies
    472 mots | 2 pages
  • barbie
    323 mots | 2 pages
  • Barbie
    962 mots | 4 pages
  • Barbie
    420 mots | 2 pages
  • Le barbier
    3504 mots | 15 pages
  • Barbie
    1107 mots | 5 pages
  • Barbie
    1643 mots | 7 pages
  • Barbie
    2407 mots | 10 pages
  • Barbie
    435 mots | 2 pages