Bataille

553 mots 3 pages
•George Bataille ( 1897-1962) est un écrivain et penseur français qui a très vite senti la nécessité de prendre en compte les aspects les moins nobles, les plus repoussants ou déréglés de l'existence humaine.( il se passionne en particulier pour l'œuvre de Sade).
•Bataille emprunte à Hegel sa définition de l'homme par la conscience de la mort et le travail, mais c'est pour en déduire que l'organisation du monde humain exige l'expulsion d'une violence originelle ( celle de la mort naturelle et de la sexualité) dont l'homme garde une nostalgie.
I : L'homme se définit par la négation de sa nature

A : La négation du monde extérieur

L'homme modifie son environnement extérieur par la création d'outil et d'objets nouveaux.
L'image originelle que l'on peut considérer est l'image du tailleur de Silex qui déforme la pierre originelle afin de créer un outil. Benjamin Franklin, célèbre inventeur et philosophe à ses heures explique lui-même que l'homme est un " tool-making " animal, c'est à dire un créateur d'outil. Cette création, grâce au travail, d'un monde propre est donc l'un des nombreux critères de distinction entre l'homme et l'animal.

B : La négation du monde intérieur

•L'homme se distingue aussi de l'animal par une modification de son monde extérieur.
En effet, cette négation de la nature intérieure de l'homme prend la forme d'une instauration d'interdits, dont le premier est la prohibition de l'inceste. Ces interdits provoque un refus chez l'homme de " donner satisfaction à ses besoins animaux ".

•Rapport avec Freud : les principes moraux régissant la société sont mis en place, ce qui affecte le comportement de chaque homme ( c'est le Surmoi selon Freud). En effet, selon Freud, le Moi des individus doit tenir compte d'exigences incompatibles entre le ça qui représente la Libido et le Surmoi qui correspond aux principes moraux et aux interdits de la société.
II : Rapport entre ces deux négations

A : Deux phénomènes bien distincts

en relation

  • Bataille
    2350 mots | 10 pages
  • La bataille
    490 mots | 2 pages
  • bataille de la somme et bataille de verdun
    2438 mots | 10 pages
  • bataille
    495 mots | 2 pages
  • La bataille de siffin
    1183 mots | 5 pages
  • La bataille de la marne
    1048 mots | 5 pages
  • Georges BATAILLE
    961 mots | 4 pages
  • La bataille de stalingrad
    2455 mots | 10 pages
  • La bataille de salamine
    3004 mots | 13 pages
  • Bataille de leuctres
    3760 mots | 16 pages